les uns,les autres et moi

27 septembre 2016

Vendangeuses.

IMG_5813

Les asters que nous appelons vendangeuses sont pile à l'heure, j'aime l'exactitude de la nature.

Les vendangeuses vont côtoyer les phlox encore nombreux  durant quelques jours.

 

IMG_5816

 

Merci à toi Maé pour ton billet sur le raisin d'amérique. Hier armée d'une bêche j'ai fait passer de vie à trépas, non sans difficulté, celui qui s'était installé au printemps, venu de je ne sais où.

IMG_5815

 

Encore une remorque archi pleine, un jour tout le jardin sera propre...

 

IMG_5814

 

Posté par porte ouverte à 07:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]


26 septembre 2016

Faut pas se géner!

Hier matin pendant que Paris était partiellement sans voiture afin de diminuer la pollution un avion a largué des tonnes de carburant au-dessus de la forêt de Fontainebleau...

Il semblerait que cela n'aurait aucune incidence sur le massif forestier, si on le dit moi je veux bien.

J'espère que mon jardin a été épargné parce que vue d'avion je ne suis pas très loin.

Posté par porte ouverte à 07:44 - Commentaires [10] - Permalien [#]

25 septembre 2016

Blanc, vert ...

CAM00608

Le blanc de l'été a viré au vert, cette année aucun orage n'est venu semer la pagaille dans les anabelles, aucune tête penchée ou pire cassée, il faut dire que ma protection en tuteurs-chevaux de frise si elle ne permet pas de s'asseoir et gène Eugénie en roller est particulièrement efficace.

D'ici peu, de vertes les grosses boules vireront au marron et une fois coupées me serviront à protéger quelques plantes du gel.

Ainsi va la vie d'un jardin qui se prépare pour le froid et la grisaille.

 

 

Posté par porte ouverte à 07:58 - Commentaires [7] - Permalien [#]

23 septembre 2016

Une fois de plus…

Mais pas encore une fois de trop j’ai regardé hier soir Légende d’automne,  tirée d’une nouvelle trop courte de Jim Harrison.

J’ai déjà repéré que ce soir sur Arte Wallander revient dans L’homme inquiet* mais là j’ai un doute, comment faire de ce magnifique roman un téléfilm de qualité, je crains d’être déçue.

 

*Encore un livre à mettre dans ma bibliothèque idéale quand j’aurai retrouvé ma vie d’avant.

Posté par porte ouverte à 07:40 - Commentaires [11] - Permalien [#]

22 septembre 2016

Je ne vous dis pas tout.

 

Nôtre Goût adoré comme il aime à s’autoproclamer écrit dans son billet d’hier qu’il a l’impression de lire un rébus lorsqu’il passe chez moi, c’est peut-être vrai et j’espère que cela ne vous rebute pas trop.

Mais lui quand il joue les Baedeker pour notre plaisir il ne nous dit pas tout non plus.

A vous je peux le confier pondre quelques lignes insignifiantes presque tous les jours est un excercice difficile qui demande un triturage de méninges épuisant.

Tentée depuis quelques mois d’abandonner ce blog je ne m’y résous pas car je tiens à garder cette dicipline « intellectuelle ».

Alors je m’accroche à cette chronique du temps qui passe, de la pluie et du beau temps, des livres lus et aimés, de coups de gueule et coups de cœur pimentée d’un zeste d’Eugénie et des garçons.

Posté par porte ouverte à 07:41 - Commentaires [22] - Permalien [#]


21 septembre 2016

Recyclage.

Hier j’ai tenté l’expérience de la vie en vert, vert comme le thé matcha

 que l’on recommande de boire froid et qui dit-on a un goût subtil sans parler de tous les bienfaits qu’il est censé procurer.

Première tasse hier, froide, rien senti, ça c'était le 21 septembre 2015.

Ben quoi j'ai le droit et puis c'est la mode et c'est bien pour la planète.

Je voulais juste savoir ce qui s'était passé il y a un an, pas grand chose, je suis un peu en avance pour le jardin mais je préfère on ne sait jamais...

Depuis mon expérience verte j'ai laissé tomber le matcha il me mettait la tête dans le gaz, tout le contraire de l'effet escompté.

 

Posté par porte ouverte à 06:33 - Commentaires [10] - Permalien [#]

20 septembre 2016

Satisfaite.

IMG_5810J’ai entamé les travaux d’entrée dans l’automne au jardin, munie, armée plutôt de mes grandes cisailles j’ai taillé les grands plumeaux (j’ignore leur nom) quand la fleur jaune qui dure tout l’été se transforme en plumeau j’ai hâte de m’en débarrasser.

Et sans y laisser un morceau de doigt !

J’espère faire de même aujourd’hui, en principe de ce côté du jardin j’en ai pour une bonne semaine de taille et nettoyage.

Posté par porte ouverte à 06:49 - Commentaires [11] - Permalien [#]

19 septembre 2016

Yeux chastes s'abstenir...

 

2016_09_18_La_familleEn 1981 nous avons fait ce que dans le jargon antiquaire on appelle un débarras, c'est à dire vider une maison entièrement, en payant bien sûr. Sister avait estimé que ça valait la peine .

Nous devions tout prendre, le meilleur et le pire, entre le meilleur et le pire il y avait tout un tas de documents, lettres, factures, papiers administratifs, bref tout ce qui fait une vie.

D'après ce que nous avons lu dans certaines lettres une dénommée Thérèse avait le sens de la formule et les mots qui vont avec, un personnage!

Sur sa page fbk Maky la présente ainsi.

Sur cette photo, elle était forcément parmi ces personnes... mais laquelle était-ce ?
Elle s'appelait Thérèse et j'ai en ma possession ses courriers, à la fois administratifs, mais aussi intimes...

Je suis admiratif de la richesse du vocabulaire et des formules aussi réalistes que choquantes presque !
Des extraits :

- Pourquoi ne fus-je placée plus tôt dans le réservoir à vie de mon père et expédiée dans la généreuse couveuse d'une de ces bourgeoises dont on dit "Elle est faite pour en avoir"...

Parlant de son mari :

- Ces propos incohérents au sujet de la mort par suicide au révolver, étaient accompagnés le plus souvent d'actes sexuels tout aussi incohérents.
On aurait dit alors, qu'il s'entraînait avec son sexe à la violence de la mort et me regardait pour déceler dans mes grimaces la douleur que cela devait procurer.

Ceci fut écrit dans les années 1910...

Posté par porte ouverte à 07:51 - Commentaires [9] - Permalien [#]

18 septembre 2016

Brrrr fait pas chaud.

Du jour au lendemain l’été est parti me laissant un peu déboussolée, voyons voyons la veille il fallait tout fermer pour empêcher la chaleur de rentrer et maintenant c’est le contraire, il faudrait tout fermer aussi pour faire barrage au froid sauf que l’ odeur d’humidité persistante qui m’accueille de bon matin je n’aime pas du tout.

Alors j’ouvre tout, fait des courants d’air, Maky ronchonne un peu, mais je m’en fiche, royalement.

Et ce n’est pas tout, j’ai l’impression que le soir il fait nuit de plus en plus tôt et le matin le soleil fait la grasse matinée.

Sûr on ne va pas vers l’été.

Posté par porte ouverte à 07:20 - Commentaires [12] - Permalien [#]

17 septembre 2016

L'appel du 16 septembre.

Sur sa page fb Fille-Unique publie ce qui suit.

Je me retiens bien sûr pour ne pas  en rajouter dans les qualités d'Henrichéri, juste une précision: ça fait des années qu'il y pense.

Bonjour à tous, toutes les pistes seront les bienvenues...Voici l'annonce d'Henri.
Merci !!! :)

Désireux de m'inscrire en formation CAP Charpentier auprès des Compagnons du Devoir, je suis à la recherche d'un patron charpentier qui accepterait de me former (contrat d'apprentissage).

J'ai terminé en juin ma classe de troisième et ai obtenu mon Brevet.

Je suis poli, courageux, curieux, aime le travail actif et ne rechigne pas.

 

Secteur Mazan, Carpentras.

 

Etudie toutes propositions.

 

Merci par avance.

 

Henri

 

 

IMG_20160812_125455

 

 

Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [20] - Permalien [#]