les uns,les autres et moi

02 décembre 2016

Peu de choses.

Les travaux continuent, les oiseaux pillent les graines généreusemnt déposées par mon St François d'Assise, penser à leur acheter de la graisse.

Je sers les cafés et parfois quelques viennoiseries aux ouvriers à longueur de journée, la poussière se dépose en un joli voile sur les meubles, j'essai de préserver au maximum le salon et la lingerie.

Et pis c'est tout!

Posté par porte ouverte à 07:40 - Commentaires [9] - Permalien [#]


01 décembre 2016

La liste d'Eugénie avec réponses.

Un catalogue de blagues. Ah tu crois et en moi-même, où vais-je trouver quelque chose qui ne soit pas graveleux

Des livres. Quel genre ma chérie? romanesque et romantique, Sissi quoi.

Jeux de société. Personne ne voudra jouer avec toi et vous en avez une armoire pleine

Appareil photo. Bien je note.

Des choses à col, chemisiers, polos. Je note aussi.

Après cette indispensable conversation avant les fêtes nous avons échangé nos points de vue sur Gervaise, film qu'elle a vu dernièrement, sur la coiffure d'une copine d'un de ses frêre, sur la vie en général et la sienne en particulier qui est formidable en ce moment.

Il est temps de revenir à la liste ...Tu sais Mab mon plus cadeau c'est de vous voir et moi de renchérir bien sûr.

 

Posté par porte ouverte à 08:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]

30 novembre 2016

Histoire d'eau.

 

IMG_5864

 

Décidément je vais finir dans une overdose de petits bonheurs.

Depuis des mois ouvrir et fermer le robinet de la cuisine était de plus en plus difficile.

Posé il y a 20 ans je me disais qu'il faudrait peut-être en changer.

En grands communicants que nous sommes Maky et moi n'avons évoqué le problème que très récemment et j'apprends avec stupeur que cet homme qui est mon mari va s'en occuper.

C'était il y a un bon mois et hier à 13h15 pile je le vois arriver dans le salon un outil à la main, air mi-modeste mi-fier.

"Ton robinet est comme neuf"

C'est curieux cette manie qu'il a quand il répare quelque chose dans la maison de me l'attribuer

Posté par porte ouverte à 06:46 - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 novembre 2016

Serrure, chaussures, froidure.

Une serrure 3 points neuve qui coûte un bras et ne fonctionne pas ça tombe sur nous, le menuisier-serrurier est allé l’échanger contre une qui ferme et ouvre sans bloquer, mais tout ça retarde encore un peu la suite des travaux.

Enfin le placard à chaussures sous l’escalier est refait, (sauf la peinture) tout à l’heure je vais m’éclater à marier, ranger chaussures, bottes, pantoufles, baskets, brosses, cirage , peut-êre un peu de tri à faire..

Pour en finir avec le chapitre travaux sachez mesdames qu’il n’y a pas que les plombiers pour offrir un panorama fessier à la ménagère de 50 ans et plus.

Le menuisier d’hier m’a offert à plusieurs reprises une vue dégagée sur sa raie des fesses.

J’ai eu envie de lui conseiller d’éviter les tailles basses, de mettre un caleçon, de maigrir un peu mais je me suis abstenue, peur de vexer un homme précieux.

Posté par porte ouverte à 06:39 - Commentaires [17] - Permalien [#]

28 novembre 2016

Le jeu de lakévio

epicerie

Bonbons, caramels pas esquimeaux.

Ai-je eu raison de prendre cette photo, les souvenirs sucrés se bousculent, roudoudous, réglisse poisseuse, boite de coco en métal  à mettre dans la bouche , bonbons collants, caramels, sucettes dont le papier reste collé autour du baton, pastilles de menthe, nous étions 5 à envahir l'épicerie de la mère...

Zut j'ai oublié son nom, le grelot de la porte la faisait se précipiter derrière le comptoir, pas assez vite quand même pour nous empêcher de cacher notre larcin au fond des poches. Nous étions les petits-enfants des notables du village, visages angéliques, accent pointu, parigots tête de veau.

Nous déposions malgré tout quelques piécettes extraites du fond de nos poches dans sa main sale et ridée, nous n'étions pas de vrais voleurs et filions derrière le cimetière nous gaver jusqu'à l'écoeurement.

Demain les engins destructeurs seront sur place, tout le quartier sera rasé, un centre commercial surgira en quelques mois, oui j'ai bien fait de prendre la photo.

 

 

 

Posté par porte ouverte à 07:06 - Commentaires [14] - Permalien [#]


26 novembre 2016

Pas la papaïe mais la mandarine

IMG_5863

 

Dans les années 50 il y avait les écorces de mandarines que maman posait sur la grosse cuisinière en fonte, le mélange du bois qui brûlait et des écorces reste pour moi le parfum d’ambiance le plus évocateur de mille souvenirs.

Ensuite il y a eu le modernisme du tout au fuel, les poêles à bois remplacés, le parfum d’ambiance n’était plus tout à fait le même mais l’écorce de mandarine parfumait bien la maison.

On n’arrête pas le progrès, est venu le temps du chauffage central, plus de source de chaleur suffisante alors le système D est venu à notre secours, un bon vieux réducteur de flamme sur la gazinière  et voilà le parfum de l’écorce de mandarine qui se répand dans la pièce.

Guérit-on jamais de son enfance ?

Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 novembre 2016

Ah non pas ça!

Pas vraiment un mal de tête mais un peu quand même. Je reconnais la sensation annonciatrice de neige mais non pas question, je refuse le moindre flocon!

En Algérie pendant la période du tremblement de terre d'El Asnam ma tête m'avertissait avant chaque réplique.

Posté par porte ouverte à 09:20 - Commentaires [7] - Permalien [#]

24 novembre 2016

Je patiente avec impatience.

Avant 

 

IMG_5845

IMG_5861

Après

 

 

 

 

 IMG_5860

 

IMG_5862

 Comment ferait-il dans 15 m2?

Oui oui ça avance trop doucement à mon goût mais ça avance.

 

Posté par porte ouverte à 06:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]

23 novembre 2016

Je la garde.

IMG_5858

Même si depuis sa baignade forcée en juin elle fonctionnait beaucoup moins bien pas question de jeter cette serrure, elle équipait déjà la porte d'entrée en 1971 quand nous sommes devenus ses propriétaires.

Je ne saurais dire son âge exact mais elle mériterait le nom de vénérable .

C'est quand même idiot comme on s'attache à ce genre de chose, la serrure ira rejoindre d'autres objets devenus aussi inutiles que précieux dans la boite des "on garde".

Posté par porte ouverte à 07:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]

21 novembre 2016

Le jeu de lakévio.

parapluie

Un p'tit coin de parapluie

Il nous a dit : Il fera beau mais j'aurai un parapluie vous me retrouverez facilement" .

Posté par porte ouverte à 08:04 - Commentaires [16] - Permalien [#]