09 juin 2013

Court mais bon.

    De grimpant il est devenu pleureur. Même pas eu le temps de se plaindre  des nuits chaudes, à peine eu l’occasion de souffrir de la chaleur, il a bien fallu arroser une fois ou deux les salades et tomates, changer d’emploi du temps, le jardin plutôt en fin d’après-midi qu’en début, baisser les volets du séjour dans la journée et rouspéter après quelques mouches qui elles aussi y croyaient. Et oui l’été s’est dilué dans un bel orage, j’imagine que les brochettes achetées le matin par des barbecumen acharnés... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:57 - Commentaires [11] - Permalien [#]