16 juin 2013

Qu’importe si je me répète.

  Tous les matins en écrivant la date je me demande bien où sont passés les jours, semaines et mois. Un sentiment de vertige accentué par le fait que peu de choses sont intervenues pour bien délimiter les saisons. Beaucoup de gris, peu de soleil, uniformité du temps qui passe sans faire de pause. J’ai du mal à admettre que juin est déjà à mi-course, juillet nous réservera peut-être de vraies belles journées et août même estival aura comme un air de rentrée et recommencera la ronde des « Déjà septembre, comme le temps... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:21 - Commentaires [14] - Permalien [#]