P1140539

 

Qui pourrait croire que cette matinée grise, fraîche, ciel bouché et nuage prêts à déverser la ration quotidienne de pluie, oui qui pourrait croire que c’est le premier jour de l’été.

J’ai comme l’intuition que les garçons vont encore passer 15 jours les pieds mouillés et  dormir dans des duvets trempés. Scouts toujours arrosés copieusement.

J’ai la quasi certitude que cette année encore nous n’installerons pas la piscine, Eugénie sera un peu déçue mais la perspective d’aller avec son Maky-chéri à la grande piscine, d’y déjeuner en terrasse en buvant du coca, ça ressemble bien au bonheur. Et quelle joie de raconter ça à ses frères, exténués-trempés de retour de camps scout.

Tout ça pour dire que le calendrier nous ment, souvent.