N’écoutant que son courage Maky a tondu, attaché les pieds de tomates, coupé quelques bambous qui voudraient bien nous coloniser, pris des photos en macro d’abeilles en train de boire et terminé cet après-midi au grand air en retrouvant son fauteuil et ordi avec un grand soupir de satisfaction.

Profitant aussi du soleil j’ai coupé les roses fanées, encore et toujours, attaché un arbuste couché par la pluie et fait une liste de travaux pour aujourd’hui.

Idiote que je suis, n’ai-je pas compris encore que le soleil 2 jours de suite c’est du domaine de l’impossible.

Ce matin il pleut.