08 juillet 2013

Je me croyais le 7.

   Ce n’est pourtant pas faute de penser à elle et aux années qui passent. 46 ans plus tôt il faisait aussi chaud, je n’avais plus de voix mais me restait des yeux pour admirer le plus beau des bébés. J’étais bien loin d’imaginer qu’à son tour elle aurait d’abord des garçons et une jolie petite fille pour clore la série. Pas une seconde je n’ai imaginé ce qu’elle vivrait, aussi bien en mieux ou en pire que moi. Constater que ma  fille a un vécu plus chargé que le mien me perturbe toujours un peu. ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:44 - Commentaires [14] - Permalien [#]