Nos invités-amis ont apprécié je crois de déjeuner dehors, bavardages effleurant à peine les sujets sérieux, évocations de souvenirs, petits riens et grands rires, la journée a filé bien vite, Jeanmi est reparti le premier vers sa vie de célibataire estival, les parisiens ont repris le train pour retrouver le calme et la sérénité de leur riante cité et Eugénie n’a pas caché sa satisfaction de retrouver des grands-parents réservés à son usage exclusif.

Hier soir j’ai promis à mes jambes de moins les solliciter aujourd’hui, déjeuner dehors quand on habite au 1er étage ce n’est pas toujours très facile, j’ai parfois l’impression d’être un hamster dans sa roue.