20 juillet 2013

C’est la saison.

    Les festivals fleurissent un peu partout, hier nous avons eu la primeur du Festival de la chanson réaliste. La piscine semble avoir un effet accélérateur d’inspiration car c’est en faisant trempette qu’Eugénie improvise ses plus poignantes chansons avec gestes désespérés  à l’appui. Quand j’ai entendu hier : «  Malheureusement, mon prince de cœur je  ne pourrai jaaaaaaaaaaaaamais t’épouser, je me suis inscrite dans un ciiiiiiiiiiiirque mais je t’aimerai toujours » j’ai eu la vision... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:40 - Commentaires [15] - Permalien [#]