31 décembre 2013

Pas de bilan…

    Mais toujours la même constatation depuis quelques années ces dernières filent sans que l’on s’en aperçoive, 2013 n’aura pas échappé à la règle du temps qui passe. Les jours, semaines, mois, trimestres qui composent une année galopent vers on ne sait où ni quoi sauf hier… A 12h45 je décide qu’il est temps de se mettre au repas et de passer à table. A 13h tout est prêt, je suis sur le point d’appeler Maky d’un mélodieux mais non moins directif «  A taaaaaaaaaable » quand zut alors! Je me suis trompée d’une... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:29 - Commentaires [14] - Permalien [#]

30 décembre 2013

Je vais éviter le « déjà ».

    Mais quand même se retrouver comme un rien un 30 décembre 2013 ça vous met un coup au moral. Ce fichu temps passe trop vite et moi toujours pressée d’être à l’instant d’après, là par exemple j’écris mes insipidités et en même temps je voudrais déjà être au moment de passer chez vous. J’ai du mal à goûter l’instant présent, serais-je une éternelle insatisfaite ? Peut-être devrais-je tenter le coup des bonnes résolutions du 1er janvier et tenter de me corriger mais incorrigible je suis, je me projette déjà dans... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:08 - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 décembre 2013

Une journée de paresse.

    J’ai fini mon livre, il avait tout pour me plaire, l’Amérique des années 1850, la fuite des esclaves vers le Nord, la part active que les quakers, certains, ont pris dans cette course vers la liberté et surtout j’ai beaucoup appris sur le quiltage, la signification des formes de ces petits bouts de tissus assemblés, les motifs et les couleurs. Les quilts anglais beaucoup plus élaborés que les américains. Une journée de pluie aussi, incessante ou presque. Temps gris mais j’ai l’œil encore assez perçant pour... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:09 - Commentaires [13] - Permalien [#]
28 décembre 2013

A parts égales.

    Le matin de Noël en rangeant vaisselle, table, salon et jeux je me disais que j’aimais autant ce moment que celui de la préparation. J’adore  en me levant contempler les tasses de café à moitié vides, les miettes sur la nappe, les jeux éparpillés, boites béantes, quelques morceaux de bolduc jonchent les tapis, les coussins ont un air penchés, je retrousse les manches et me voilà partie pour gagner la bataille contre le désordre.  Dans une heure ce sera impeccable ou presque. C’est ce sentiment de plénitude... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:25 - Commentaires [11] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Le jour le plus long…

        Pour une petite fille qui n’attend qu’une chose quitter cette grand-mère qui commence à être pénible et ne comprend rien pour retrouver papa, maman et la nouvelle maison. De « Quand est-ce qu’ils arrivent ? » en « A quelle heure ils seront là ? »  il était 20h quand Fille-Unique est arrivée avec mari, 2 grands et un chien, moins détruits de fatigue que ce que j’imaginais. Ils ont fini tous les restes du frigo, les huîtres presque aussi et à 9h30 entassés dans... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 décembre 2013

Résumé

      Dimanche à 18h un gros feu de cheminée chez Fille-Unique, à quelques jours de signer la vente de la maison ce n’est pas de chance. Les démarches à faire auprès des assurances, artisans auraient pu compromettre sa venue pour le 24 mais finalement la chance était de son côté, une fois n’est pas coutume. Pour rattraper le temps perdu à nettoyer après le passage des pompiers son mari est resté tout seul dans une maison chamboulée par le déménagement, lits démontés, matelas par terre, cuisine vidée etc etc. ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:02 - Commentaires [22] - Permalien [#]

24 décembre 2013

Cette enfant m’inquiète.

Quand elle me demande : « Dis Mab tu crois que je serai belle quand je serai grande ? » Réponse évasive de la grand-mère qui ne veut pas trop flatter sa petite. «Ma foi, peut-être, si tu te laves bien les dents, te coiffes tous les jours et surtout si tu es très gentille, ça aide énormément pour la beauté » Je serai la plus belle du lycée ? Non mais c’est quoi ça, à peine 7 ans et on se voit déjà au lycée en tortillant les fesses j’imagine. Au couvent la fille et tout de suite, enfin après le... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:34 - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 décembre 2013

Une aide précieuse (sans me moquer)

    Je ne m’attendais certes pas à cette explosion de joie quand j’ai annoncé à Eugénie que nous allions faire le ménage, je pensais même qu’elle filerait en douce chez Sister mais elle s’est mise tout de suite en tenue, s’est emparée d’un geste professionnel des chiffons et a entamé un long récital à tue-tête sur son bonheur à faire briller. Je suis douée en ménage mais pas en rangement dit-elle, je m’en suis aperçue. On a beau vouloir effacer les genres il y a des choses inscrites dans les gènes depuis madame... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:43 - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 décembre 2013

Déjà 15 jours !

    Comme toujours le temps a filé très vite, 15 jours déjà que nous retrouvions Fille-unique à Paris pour quelques heures bien agréables. Eugénie arrive presqu’au bout de son calendrier de l’Avent, demain elle pourra dire « demain je verrai maman » à cette saison où les activités extérieures sont moins nombreuses qu’aux beaux jours le temps lui a semblé parfois un peu long, alors hier cours de tricot. Dans le train qui nous l’amenait elle avait fait connaissance d’une tricoteuse qui lui avait expliqué le... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:40 - Commentaires [13] - Permalien [#]
21 décembre 2013

Le retour des Barbies.

    Abandonné depuis plusieurs jours le château de Barbie a repris du service hier, séance d’habillage en vue d’une sortie en ville. En grand-mère zélée et attentive je reste à portée de voix, toujours prête à donner un coup de main pour enfiler une robe trop étroite, (Barbie aurait-elle grossi ?) chercher d’urgence un accessoire d’à peine un centimètre, bref j’essaie de me rendre utile. Dans l’euphorie palpable baignant cet instant de "pur bonheur" (dixit Eugénie) je me suis sentie le droit de demander « Tu... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:54 - Commentaires [12] - Permalien [#]