31 mars 2014

Des histoires de bivouacs.

Après le très agréable « bonjour Mab, comment vas-tu ?» le traditionnel « tu sais quoi ? » ouvre la session rattrapage des aventures d’Eugénie. Le camp c’était bien mais la pluie pas très bien, et puis le bivouac (oui je sais ce qu’est un bivouac) tu sais le bâton qui le tient et ben il est tombé et j’ai dormi à la « pleine étoile » mon duvet était trempé alors je suis allée dormir dans celui d’Henri. Chapitre scout terminé, place au coq à l’âne  «  j’ai très hâte de te voir, tu m’as acheté... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:08 - Commentaires [11] - Permalien [#]

30 mars 2014

Le mystère du lavoir.

    Hier matin en ouvrant les volets je vois sur le petit parking du lavoir, presqu’en face de la maison, cette voiture couchée sur le flan. Plus choquée de n’avoir rien entendu que par la posture inélégante du véhicule je me suis dit qu’à la boulangerie toute proche ce serait l’ordre du jour. J’entendais déjà les pourquoi, comment, le respect fout le camp et c’est la faute à… Déçue je fus en allant chercher le pain, aucune info, toute la rue devait être sourde cette nuit-là. Dans l’après-midi la voiture retrouva sa... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:42 - Commentaires [12] - Permalien [#]
29 mars 2014

Demain ma journée préférée.

Celle qui annonce un retour presque  définitif vers les beaux jours. Les jours plus longs que les nuits, même une couche-tôt comme moi apprécie les longues soirées estivales avec des ratées parfois quand l’orage qui tournait depuis le matin éclate pile à 20 h obligeant un repli précipité à l’intérieur. Mais ça ne fait rien j’aime le passage à l’heure d’été, toute la journée de demain je vais me moquer de Maky qui s’imaginera avoir été floué d’une heure de sommeil. Et je vais en  savourer chaque seconde car il paraît que... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:54 - Commentaires [15] - Permalien [#]
28 mars 2014

A Paris ça roule!

    Les Stones sont de retour à Paris, tous les billets sont vendus et moi je remonte le temps. 1er juillet 1995, mariage civil de Fille-Unique, mairie du 1er arrondissement, quelques intimes se réunissent dans l’appartement de la cousine Flo rue de la Roquette, plus grand que celui des jeunes mariés. Les jeunes mariés que l’on sent un peu excités peut-être aussi un peu pressés de se retrouver tous les 2….Heu non pas du tout, pressés d’aller retrouver les copains  et d’assister au concert des Stones. De ce jour 2... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:34 - Commentaires [17] - Permalien [#]
27 mars 2014

Des blogs et de la fidélité.

Je suis certains blogs depuis 2003, beaucoup d’autres depuis mon arrivée dans le circuit en 2006, certains ne sont même pas dans ma liste de liens en rentrant à droite. D’autres encore n’ont pas ma visite tous les jours, bien au contraire mais pour ceux sur lesquels je clique tous les jours je n’aime pas quand ils ne sont pas au rendez-vous. Fidélité pas toujours récompensée la déception s’invite parfois pour de longues semaines. C’est pourquoi ce matin  même si je n’ai rien de rien à dire mes quelques fidèles pourront toujours... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:13 - Commentaires [21] - Permalien [#]
26 mars 2014

La fleur au fusil

Comme la semaine dernière j’ai tenu 30 minutes à peine, comme la semaine dernière compassion et révolte m’animent. En guise de masque à gaz les poilus se mettent sur la figure un tampon de tissu imprégné de leur propre urine, recommandation faite par les gradés bien sûr. Images pour la plupart insoutenables mais un documentaire d’une très grande qualité. Du peu que j’ai vu je retiens une seule chose que je savais déjà : l’incommensurable connerie humaine continue de mener le monde.
Posté par porte ouverte à 07:52 - Commentaires [14] - Permalien [#]

25 mars 2014

Bouillie bordelaise-engrais ou thé?

Tant pis les rosiers attendront un jour ou  deux de plus pour la bouillie et l’engrais. En fait c’est moi qui me suis administrée une bonne rasade d’engrais, thé chez Cerisette avec divers gâteaux qui font du bien par où ils passent mais stagnent inévitablement sur les hanches, à quelques mois de l’été ce n’était pas une bonne idée de me goinfrer ainsi. Inutile de se lamenter, il fallait faire preuve d’un peu de force de caractère et re fu ser toutes ces bonnes choses. Mais il faut aussi être bien élevée et faire honneur à la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:36 - Commentaires [15] - Permalien [#]
24 mars 2014

Soleil rasant.

.A cette saison il a la nette tendance et l’angle voulu pour éclairer certains recoins d’une pièce que l’on ne verra bientôt  plus jusqu’à l’année prochaine. L’aspect poussiéreux qu’il révèle me met dans un état transitoire, prendre les mesures nécessaires tout de suite ou bien attendre le prochain jour de pluie. Il y a  quand même un objet qui demande toute mon attention, mon portable, écran moucheté, clavier …J’ai une excuse, je ne sais pas quel produit employer, acceptera t-il le vinaigre blanc ? Pas du tout ce... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:31 - Commentaires [17] - Permalien [#]
23 mars 2014

Autre temps ...

  La lettre de château n’a plus cours depuis bien longtemps, remplacée par un coup de téléphone pour remercier d’un dîner, d’un séjour, d’une invitation. Le coup de fil lui-même remplacé par un email, remettant l’écrit à l’honneur mais vite expulsé par le SMS.   Ce matin quand je suis entrée dans la cuisine j’ai trouvé sur ma porte quelques « petits mots de château » déposés là hier soir par des mains amicales après un dîner qu’une convive a  nettement sur-sur évalué, rien de divin, une sauce un peu trop... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:35 - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 mars 2014

pffffffffffffffffffffffff*

*Interminable soupir de nostalgie.  Un ami me demande des photos pour faire un album. Sa femme arrive à une dizaine qui fiche un coup, je suis bien placée pour le savoir. Hier matin je cherche dans mes albums, je trouve facilement mais je prends aussi une grosse claque. Nous étions jeunes, minces, beaux, pas encore grands-parents et pensions avoir la vie devant nous. En tournant les pages de la vie me voici en 1996-97, mais qu’il était beau cet enfant, un vrai bébé cadum, tête bien ronde, petites oreilles, dodu mais pas trop,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:20 - Commentaires [14] - Permalien [#]