Dès les prémices de la fin de l’hiver et même bien avant elle guette les premiers signes, elle guette la plus timide pousse verte, le plus discret des bourgeons, elle guette les jours qui gagnent quelques minutes chaque soir, elle observe quotidiennement les moindres signes qui pourraient lui faire croire que ça y est les beaux jours sont là.

Guetter les premières fleurs, la première rose, l’iris qui fleurira avant tous les autres, la glycine et la vigne qui en 2 jours ont mis des feuilles à une vitesse folle, les orties à ne pas laisser s’étendre, l’herbe envahissante et surtout guetter la première hirondelle.

D’ordinaire les éclaireuses arrivent début avril, cette année rien de rien.

Comme je n'ai plus à guetter la première ride, arrivée depuis longtemps  je guette aussi les nuages, un peu de pluie serait bienvenue, tout est sec au point que je vais devoir arroser.

Dans 15 jours je guetterai le train qui amènera les enfants !