30 avril 2014

Effacer les traces…

   Et ne plus me chercher d’alibis pour ne pas m’y mettre.  Les murs du salon étaient vraiment poussiéreux et au-dessus des radiateurs les traces noires commençaient à me faire honte. Hier matin après avoir enlevé les dernières poupées, dessins, chaussettes sous la table basse et le vaisseau spatial d’Eugénie j’ai pris mon courage à 2 mains, tiré les meubles, enlever tous les tableaux et bibelots et l’aspirateur dans la 3ième main pour aspirer les murs recouverts de tissus. Un appel à Maky pour décrocher le grand... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:30 - Commentaires [16] - Permalien [#]

29 avril 2014

Je sais bien que je les agace…

... Avec ma manie de partir à la gare  un bon quart d’heure à l’avance, ils ne le disent pas mais je lis sur leur visage que je suis saoûlante avec mes recommandations, Eugénie ne se gêne pas elle pour m’envoyer un « j’ai 7 ans je suis grande je ne donne pas la main » à son ton je comprends que ce n’est pas négociable à moins de sévices corporels. Je leur casse les pieds en les abreuvant de consignes qu’ils oublieront dès que j’aurai le dos tourné. Hier j’ai laissé les 4 bien rangés-serrés dans le TGV de 11h19 et je... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:04 - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 avril 2014

Un jour il aura le même bureau que Maky.

      Il l’a toujours dit, il l’a toujours squatté, il dit que c’est une vraie caverne d’Ali Baba, qu’il ne faut surtout rien jeter ou vendre, il veut tout garder et surtout continuer à découvrir des trésors qui ne valent rien mais qui ont tous une histoire. Rien de bien passionnant à raconter, le trajet pour la gare ressemblera tout à l'heure à un convoi de baudets avec les 8 sacs, heureusement j’ai bien calculé,il restera une main libre pour ne pas perdre Eugénie.    
Posté par porte ouverte à 06:40 - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 avril 2014

Dimanche pluvieux, dimanche heureux.

    Un temps pourri toute la journée d’hier, Henri a passé son temps à tester  terrasse et  table de ping-pong,  trop glissante la terrasse pour les rollers, trop mouillée la table pour la balle sauf après déjeuner, Arthur a gagné le mini tournoi. Victor est revenu de Lisieux enchanté de son court séjour et de la pluie normande. En fin d’après-midi Eugénie a pu montrer à Arthur comme elle était à l’aise en rollers et il n’a pas pu résister à l'envie d'emprunter ceux d’Henri pour quelqques figures. Ce... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 avril 2014

Tradition respectée.

Il ne fallait surtout pas qu’il pleuve, à Pâques  et en août il y a des sorties incontournables, une journée au camping de ma filleule avec en prime maintenant un excellent déjeuner à la Guinguette, respectable établissement  en bord de Seine tenu de main maître par tonton Kiki. Avec Amiedetoujours nous refaisons le chemin de nos vies à l’envers, les « tu te souviens » deviennent de plus en plus nombreux. Pendant ce temps la 3ième génération se rassemble autour des poneys et des karts, ces  5 enfants qui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:04 - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 avril 2014

On étrille bien les chevaux.

    Pendant que je démêlais ses cheveux avec le plus de délicatesse possible après une douche qui n’avait rien de superflue Eugénie me demande ce qu’il y a dans le démêlant pour que ce soit si efficace, je crois qu’il vaut mieux ne pas savoir. Sachant que la séance peigne et brosse va durer un bon moment elle commence un examen détaillé de sa personne et déclare « je  veux être parfaite aujourd’hui » en s’emparant de la brosse  à ongles  qu’elle commence à se passer sur le visage pour faire du... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 avril 2014

Roulez jeunesse !

    Chez les compagnons Henri a admiré les chefs-d’œuvres et déclaré «   il faut être hyper fort en géométrie » Un petit tour à Béthanie dans l’après-midi, sait-on jamais Mab pourrait bien se laisser faire. Non Eugénie pas le tigre presque grandeur nature mais d’accord pour les rollers. Elle est bien la digne petite- fille de sa grand-mère mais de mon temps comme disent les vieux, j’avais des patins à roulettes, pas des rollers,  attaches en cuir, roues en acier, après en caoutchouc et surtout... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:30 - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 avril 2014

Des projets plein la tête.

  Pour Henri tout se fera dans l’urgence, trop d'envies pour si peu de jours. A peine descendu du train il énumérait ce qu’il voulait faire. Trottinette, vélo, monocycle, ping-pong mais en tout premier, allez savoir pourquoi, entraînement au diabolo ! Pour Victor c’est le contentement d’être ici et la perspective de son escapade demain à Lisieux, voir son frère et ses copains. Pour Eugénie la journée fut belle avec le mac machin avec Maky et les retrouvailles avec les garçons. Il n’a pas plu depuis 2 mois et bien sûr... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]
22 avril 2014

Télé avec Maky.

    Depuis son  arrivée Eugénie aura fait une bonne cure de télé. Le matin elle regarde le programme et fait son choix tout en sachant très bien qu’en dernier ressort Maky décidera si oui ou non le film ou documentaire choisi  lui convient puisque c'est lui qui regardera avec elle.  Le but étant pour Eugénie de s’affirmer grande et de pouvoir enjoliver la chose à ses frères. Maky et elle ont donc vu Pouic-pouic, une histoire de mûle parlante, le peuple migrateur et les animaux minuscules. Henri et... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:11 - Commentaires [13] - Permalien [#]
21 avril 2014

Il y a des jours pour tout.

    Cette première semaine avec Eugénie après 4 mois sans la voir m’a réservé bien des surprises. Quand à mon invitation à passer à table elle me demande : « on est quel jour ? » « Ah jeudi, le jeudi je ne mange pas. » Grande consommatrice de yaourts et petits suisses d’habitude j’avais rempli le frigo mais sûrement que dans son calendrier personnel avril est un mois sans produit laitier. Hier c’était le jour du passage des cloches et rien n’a changé de ce côté-là, ce sont bien les... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]