Ou pas, prendre des risques peut-être inutiles, après tout rien ne presse réellement mais j’avoue que je me sentirai mieux quand je me serai acquittée de cette tâche tous les matins remise au lendemain depuis  presque 10 jours.

Donc ce mercredi j’ose faire confiance à la météo qui m’annonce au-dessus de ma tête un  ciel serein, je vais pouvoir enfin faire tourner la machine, étendre dehors et peut-être même faire 2 lessives.

Ah dans la vie il faut savoir vivre dangereusement !