31 mai 2014

Replier la table...

      Comblée, fêtée, gâtée pendant 5 jours il était temps que ça s’arrête, toutes ces émotions si agréables soient-elles sont un peu déstabilisantes. Quelques problèmes de train hier pour Arthur, un suicide sur la voie, qui n’ont pas eu d’incidence sur sa correspondance pour Lisieux. Il ne fallait pas non plus que ça remette en cause le retour en TGV pour FU et Eugénie, Maky les mises au train à Fontainebleau 2 heures plus tard. Et moi et moi une  fois tout le monde parti j’ai rattrapé mon retard, ça y est... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:59 - Commentaires [11] - Permalien [#]

30 mai 2014

Fin des festivités à 15h30

  ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 mai 2014

Retour loin en arrière.

    28 mai 1958.   Maman attend le tapissier-matelassier le rendez-vous est pris depuis un an car c’est un homme très demandé. Il s’installera dehors éventrera matelas et sommiers, sortira laine et ressorts, et de ses doigts agiles recoudra le tout. Un gros travail qui prend la journée et réquisitionne toute l’attention de la gardienne du foyer, il faut proposer et servir le café au monsieur toute la matinée, vers midi il passe aux choses plus sérieuses, une bière sans doute, comme les mois de mai sont à cette... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:41 - Commentaires [15] - Permalien [#]
27 mai 2014

Bernée, trompée, abusée…

    Leurrée, mystifiée, je n’ai rien vu venir, rien soupçonné de ce complot ourdi par mes amis et dont Sister était l’instigatrice. Moi volontiers suspicieuse je n’ai rien deviné de la fête qui se préparait, rien de rien quand JC m’a proposé un petit tour en Cadillac, rien compris quand Amiedetoujours m’a dit à lundi, j’ai rectifié aussitôt « à mercredi » je sais qu’elle est troublée en ce moment. Oui la surprise était totale quand j’ai vu tout le monde et pour être honnête je n’ai pas réalisé tout de suite,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [21] - Permalien [#]
26 mai 2014

Demain est encore loin

    Et demain soir encore plus mais ça n’a pas d’importance j’ai l’habitude d’attendre, je suis patiente et j’aurai de quoi m’occuper en guettant l’heure du train. Hier j’ai bien cru que le beau temps finirait par s’installer, il faisait chaud au jardin à désherber, couper les fleurs fanées et ranger la grange, il faisait si beau qu’aventurière comme je suis j’ai même lancé une lessive de rideaux bien épais, étendus dans la foulée vers 17h inutile de dire que ce matin ils sont gorgés d'eau, il pleut !
Posté par porte ouverte à 07:29 - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 mai 2014

Quand faut y aller faut y aller.

Et pourtant ça me gonfle à un point tel que je vais éclater mais j’irai mettre mon bulletin dans l’urne. L’Europe et ses directives à la noix (pour ne pas dire autre chose) m’insupporte quand elle se mêle de notre fromage qui pue ou des cueilleurs de pommes interdits d’escabeaux… L’Europe quand elle se fait donneuse de leçons ferait mieux de faire le ménage chez elle avant de critiquer ou condamner. Et je ne dis rien des euros députés rois de l'absentéisme  parce que là je deviens facilement hystérique !
Posté par porte ouverte à 06:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]

24 mai 2014

Empreinte.

Je n’aime pas fermer un livre* dans lequel je me suis plongée quelques jours, je déteste le mot fin condamnant des personnages à disparaître, j’ai horreur d’abandonner un lieu où je me sentais chez moi, quand un livre m’a comblée à ce point, je n’aime pas du tout m’en sentir ainsi délaissée. J’ai aimé le récit de ces expéditions pour ramener des graines, des boutures, des plants de tout ce qui nous entoure aujourd’hui. J'ai "écouté" avec grand plaisir les joutes oratoires sur les orchidées ou la religion. J’ai aimé la description... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 mai 2014

Apparences trompeuses.

En commentaire Samantdi écrit que la photo du jardin lui laisse une impression de calme et sérénité, je ne voudrais pas lui enlever ses illusions mais à cette saison il tout sauf calme le jardin. Dès le lever du jour les oiseaux mettent un raffut pas possible. Quand le soleil  est installé pour la journée, on l’espère, les escadrilles de corbeaux piquent dans le cerisier en croassant de manière peu mélodieuse. Une fois leur cueillette faite les merles, pigeons, tourterelles viennent envahir le même cerisier et là c’est... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:56 - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 mai 2014

Euphémisme.

  Des trains trop larges pour des quais trop étroits ça s’appelle au JT « une bévue à 50 000  millions euros » SNCF et RFF sont parait-il d’une telle étanchéité entre eux qu’ils n’ont pas échangé les mesures nécessaires qui auraient évité ce que moi j’appelle une connerie monumentale. Ainsi va le monde, heureusement j'ai le Ronsard pour me combler.
Posté par porte ouverte à 06:34 - Commentaires [12] - Permalien [#]
21 mai 2014

Légère et presque court vêtue

    Depuis dimanche j’avais abandonné gilet et chaussettes mais dès hier après-midi j’ai remis chaussettes, gilet et chaussures adequates pour ne pas se mouiller les pieds en allant sous le cerisier soustraire aux merles et corbeaux quelques cerises, délicieuses, les 2 derniers jours d’été ont été bénéfiques à leur teneur en sucre. Bon aujourd’hui c’est du passé tout ça, il pleut, les pivoines penchent la tête et les potées faites dimanche auront trop d’eau d’ici la fin de la journée. A quand une belle semaine... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:52 - Commentaires [10] - Permalien [#]