Hier soir par l'entremise d'Arte je me suis invitée à la cour d’Henri VIII attirée comme toujours par la magnificence des costumes et encore une fois il faut bien se rendre à l’évidence comme dans la nature  les mâles sont bien plus gâtés que les femelles.

Si les sœurs Boleyn exhibent de généreux décolletés  rien dans leurs robes ou manteaux n’atteint le somptueux des vêtements de cour des hommes.

C’est depuis la nuit des temps que les lions sont plus beaux que les lionnes alors, bataille perdue d’avance ou pas ?

Décors, costumes, interprétation tout était parfait sauf le destin de Mary et Anne Boleyn.

Rien à voir: pour le rosier le jardinier  de Vil****n n'a aucune explication et 1 conseil, couper et mettre de l'engrais, ben ça je l'aurais fait  sans qu'il me le dise.