Il y a dans notre chambre un placard aux portes coulissantes.

J’y range ce qui ne sert plus sans espoir de servir un jour d’ailleurs, la robe de mariée de Fille-Unique, des chapeaux de cérémonies, des draps brodés, épais qui n’ont jamais servi et ne serviront jamais, 2 déguisements de père noël, qu’il ne faudrait pas qu’Eugénie trouve et il y a un grand carton et une petite valise.

Et là dedans c’est du grand bazar, scolarité du primaire de Fille-unique, dessins de la fête des mères et des pères, poèmes attendrissants et joliment décorés, vieille correspondance échangée avec nos voisins algériens quand nous sommes rentrés en France, tickets d’expositions, billets d’avions, porte-cartes vide, bout de ci, morceaux de rien et des agendas en veux-tu en voilà.

J’ai la manie de ne jamais jeter ou brûler un agenda, et bien ce sera ma bonne résolution de rentrée, au feu les années passées!