05 octobre 2014

Ce matin il pleut.

Et tant pis s’il pleut tout la journée j’ai de quoi m’occuper avec Le lecteur de cadavres. J’aime les livres qui se passent en Chine depuis ma rencontre toute jeune adolescente avec Pearl Buck puis Malraux et plus tard avec Lucien Bodard qui savait raconter comme personne les évènements dont il n’avait pas été témoin. J’aime les porcelaines chinoises fines et raffinées un peu moins les préceptes de Confucius qui font de la vie quotidienne un véritable enfer sur terre. Depuis la Chine s’est éveillée et tout devient made in China,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:22 - Commentaires [11] - Permalien [#]