22 décembre 2014

Du cocon à la boite orange.

Hier soir au journal un trop court sujet sur le carré intemporel. Du cocon dont dévide des mètres et des mètres de fil de soie à la couturière qui fait l'ourlet à la main en 45 mn j’admire et m'émerveille sur le complexité des métiers  qui vont tisser les futurs foulards. Je suis éblouie par la technique du dessin et de la pose des couleurs (70 000 références !) A chaque fois que je vois un reportage sur ces artisans du luxe, passementiers, brodeurs, sellier, j’envie ces hommes et femmes de l’ombre artistes à part... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [11] - Permalien [#]