09 janvier 2015

Les beaux gosses

Novembre 1977   Nous sommes en Algérie depuis 3 mois, on sonne à la grille, j’enferme le chien Yago et vais ouvrir. Un choc, j’ai devant moi Antony Perkins en chair et en os, il doit avoir l’habitude de faire cet effet tétanisant sur les femmes car aussitôt il se présente «  Bonjour, je suis le prêtre de Bordj et Kiffan et viens vous prévenir que je quitte la paroisse » Mince, pas de chance pour l’église je n’irai pas à la messe, je le fais rentrer quand même histoire d’être polie et de profiter du jeune homme avec... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [18] - Permalien [#]