IMG_5034

Un iris qui penche dangereusement, une tête d’hortensia trop lourde pour la tige, le Ronsard qui donne beaucoup de satisfactions mais avec des roses si lourdes qu’elles baissent la tête comme si elles étaient punies au coin et voilà l’ingénieux de la maison qui taille un bambou pour l’iris, glisse une branche de noisetier en fourche sous le lavatère arbustif pour le redresser et ou s’attaque au redressage de têtes des roses avec une ficelle à rôti astucieusement placée.

Tout dans la délicatesse le Maky pendant que moi armée de mon outil fétiche j’infligeais une taille sévère aux lilas, cette année je taille  court pour avoir moins d’acrobaties à faire l’an prochain.