papamaman                                                                                                                    1943 ils portent des semelles bois

Entendues à la radio et aussitôt les souvenirs affluent, maman adorait Jean Sablon qui ouvrait une porte sur la possibilité de ne plus avoir seulement Tino Rossi sur les ondes et les disques en cire.

Je pense qu’elle a dû beaucoup danser et flirter sur "Vous qui passez sans me voir", avant l’ère papa bien sûr car plus bonnet de nuit que lui…

Plus différents l’un que l’autre  y a pas.

Bien sûr une enfance aussi opposée pourrait expliquer bien des choses mais pas que, dans les gènes de papa le pessimisme prédominait, tout le contraire de maman et tous ces contraires ont duré 60 ans, cette génération pratique vraiment la longévité dans bien des domaines.