Soleil caché par un épais brouillard, reflets de poussière dorée, bien qu’il manque la Tamise et les bateaux, si l’illusion est éphémère, le temps que le brouillard se lève je me crois dans un Turner.

Hier il a fait beau et c’était bien agréable de faire les potées* en mettant mes vieux os au soleil.

J’ai tout acheté sauf les dipladénias que j’aurai la semaine prochaine.

Petite précision si avec les fleurs énumérées hier les besoin en eau sont limités il n’en reste pas moins qu’il faut supprimer tous les jours ou presque les fleurs fanées pour une floraison maximale.

*Des photos quand les nouvelles plantations se seront un peu étoffées.