21 mai 2015

Le réveil du petit garçon.

En chaque homme sommeille un petit garçon, c’est bien connu et vérifié hier. Sur l’établi je vois un superbe morceau de bambou, d’une bonne longueur et surtout bien taillé. « Chéri c’est pourquoi faire, un étai ? » « Non une lance » Inutile de dire que je suis restée sans voix, devons-nous craindre une attaque surprise d’une tribu gâtino-indienne, va-t-il chasser la tranche de jambon avec le bambou équipé d’une baïonnette, comme il me l’a expliqué en voyant mon air ahuri. En fait je voulais vous parler de... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:55 - Commentaires [12] - Permalien [#]

20 mai 2015

Trafic aérien.

... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
19 mai 2015

Aujourd’hui peut-être ou alors demain…

Soleil aidant le résultat sur les vitres est impitoyable, il faut s’y mettre et vite si je ne veux pas passer pour une souillon. 11 fenêtres, 2 porte-fenêtres, 2 vélux, déplacer l’escabeau, monter, descendre, je voudrais bien en avoir terminé avant  même d’avoir commencé et tout ça pour qu’il pleuve aussitôt sur des carreaux étincelants, enfin presque étincelants.
Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [16] - Permalien [#]
18 mai 2015

Un matin à la Turner

Soleil caché par un épais brouillard, reflets de poussière dorée, bien qu’il manque la Tamise et les bateaux, si l’illusion est éphémère, le temps que le brouillard se lève je me crois dans un Turner. Hier il a fait beau et c’était bien agréable de faire les potées* en mettant mes vieux os au soleil. J’ai tout acheté sauf les dipladénias que j’aurai la semaine prochaine. Petite précision si avec les fleurs énumérées hier les besoin en eau sont limités il n’en reste pas moins qu’il faut supprimer tous les jours ou presque les... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:55 - Commentaires [10] - Permalien [#]
17 mai 2015

Bien calculer…

Si je ne me suis pas trompée ça doit faire 12 contenants, vases en fontes, des grands et petits, 2 grosses poteries d’Anduze, une jarre ancienne et une jardinière en terre classique. Comme chaque année je mettrai des dipladénias, surfinias, géraniums et verveine blanche. Ces plantes peu gourmandes en eau et en soins me conviennent très bien à moins qu’après un bref conseil de famille avec Sister nous décidions autre chose. De toute façon c’est ce matin que j’achète tout ça, sans oublier les pieds de tomates et cette après-midi... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:02 - Commentaires [12] - Permalien [#]
16 mai 2015

Quelques notes de musique...

  ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 11:06 - Commentaires [16] - Permalien [#]

15 mai 2015

Saints de glace.

La menace de gelées tardives est passée quoique en matière de météo tout est possible. Dimanche j’achèterai sur le marché à mon horticulteur dévoué et de bons conseils de quoi faire les potées habituelles. Afin de mener à bien cette opération il faudrait que Maky brûle le tas qui grossit tous les jours de déchets verts, les tailles successives des lilas entre autres en sont la cause et je ne peux pas accéder au tas de terre, cette année je voudrais renouveler quelques vases médicis. L’ennui c’est qu’à cette saison brûler est... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:10 - Commentaires [12] - Permalien [#]
14 mai 2015

Pour cent briques t’as plus rien.

Mais pour cent mille, plus ou moins, tu as une expo* qui sera formidable. Début des années 70 Fille-Unique reçoit de la Sylve une boite de legos, la cuisine bien sûr. Elle a joué des heures, des mois, des années a assembler, désassembler, inventer des cuisines futuristes et des histoires de famille avec mari qui rentre tard le soir. Fille Unique a grandi, la boite, (en fer motif toile de Jouy noir et blanc), de briques incassables est restée longtemps dans sa chambre juqu’à se retrouver au grenier. Prochaine étape, la cave où j’ai... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:23 - Commentaires [10] - Permalien [#]
13 mai 2015

Maky redresseur de fleurs

Un iris qui penche dangereusement, une tête d’hortensia trop lourde pour la tige, le Ronsard qui donne beaucoup de satisfactions mais avec des roses si lourdes qu’elles baissent la tête comme si elles étaient punies au coin et voilà l’ingénieux de la maison qui taille un bambou pour l’iris, glisse une branche de noisetier en fourche sous le lavatère arbustif pour le redresser et ou s’attaque au redressage de têtes des roses avec une ficelle à rôti astucieusement placée. Tout dans la délicatesse le Maky pendant que moi armée de mon... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 mai 2015

Y avait longtemps.

                                           Les pommes de pins préparent leur chute, pauvre Maky!   Je ne saurais dire combien de temps exactement mais longtemps que canalblog n’avait pas affiché le contrariant « désolé le site est en maintenance » Impossible de publier et plus agaçant encore pas moyen de... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:13 - Commentaires [9] - Permalien [#]