06 novembre 2015

Trop naïve.

J’ai bien cru un moment que tous les problèmes du monde étaient enfin réglés, plus de famine, plus de chômage, plus de terrorisme, plus de guerres absurdes, plus de pollution, plus de catastrophes naturelles, et enfin des politiques compétents, la vie rêvée en somme. Pourquoi ces espoirs vite déçus ? Bien simple, quand du matin 6h au soir 20h il n’est question en radio, télé, journaux, réseaux sociaux, que des indélicatesses de 2 footeux outrageusement payés il est facile de penser que tout va bien dans le meilleur des mondes.
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [13] - Permalien [#]