11 janvier 2016

Sale temps pour les artistes.

C'est au tour de David Bowie de quitter la scène. Ce matin en entrant au salon j'ai vu une belle grosse araignée au plafond et bien sûr aussitôt la phrase rituelle implantée dans mon subconscient par des générations de femmes superstitieuses "araignée du matin chagrin, araignée du soir espoir" clignote tout de suite. J'allume la radio et apprends la nouvelle, surprise quand même j'ignorais qu'il était malade. Let's dance!
Posté par porte ouverte à 08:36 - Commentaires [18] - Permalien [#]