23 janvier 2016

C’était hier.

   Ce matin il fait trop nuit encore pour que se laisse deviner la couleur du ciel. Embrasement trop éphémère hier matin qui a le pouvoir de vous réconcilier avec la vie, effet passager mais toujours enthousiasmant. De la fenêtre de la cuisine j’ai une vue imprenable sur le lever du soleil. Par contre je regrette de n’avoir aucune vue sur le coucher du même soleil, je me console en me disant chanceuse, c’est un phénomène que j’ai pu admirer pendant toute mon enfance, adolescence et jusqu’à 25 ans
Posté par porte ouverte à 07:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]