Hier il faisait presque doux, le soleil jouait avec les nuages alors j’ai mis les sabots dondaine, pris la cisaille et attaqué la taille des longues branches de l’arbre rouge. J’adore couper, tailler, cisailler et même ramasser les branches.

Ensuite un tour complet, plus état des lieux que promenade d’agrément, constat : Y a du boulot !

Bientôt la taille des rosiers, l’arrivée du printemps est inéluctable, tant mieux car je trouve que l’hiver même doux a assez duré.