29 février 2016

Le jeu de lakévio 4

  L'ennui. Encore une journée où le train ne passera pas, encore une journée où la Marguerite regardera désespérément les rails sans qu’aucun train ne vienne la distraire. Sa production de lait s’en ressent et son moral aussi, elle a du vague à l’âme la Marguerite, comme moi. On nous dit que la ligne n’est plus rentable, que les voyageurs sont de moins en moins nombreux mais il y avait encore quelques uns, au moins 2 par semaine qui sautaient du train en marche pour venir me distraire. Je ne verrai plus le Baptiste du lundi... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]

28 février 2016

La journée sera courte.

3ième fois en 15 jours que je fais la grasse matinée, réveillée à 7h30 et levée à 8h. On a dû me changer quelque chose à mon insu. Ce n’est pas désagréable de dormir un peu mais j’adore aussi me lever tôt et profiter de quelques heures rien qu’à moi. Zut je suis déjà en retard pour le marché, il y aura du monde pour disserter  sur la vie devant les poireaux et carottes. Oui rien de passionnant dans ces quelques lignes mais c'est assez perturbant pour moi.
Posté par porte ouverte à 08:19 - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 février 2016

Un an.

Une pensée toute particulière aujourd'hui pour Jeanmi et Monique. Que dire , que faire, faire son deuil n'a aucun sens quand il s'agit de vivre sans son unique enfant.
Posté par porte ouverte à 08:06 - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 février 2016

Au jardin.

  Hier il faisait presque doux, le soleil jouait avec les nuages alors j’ai mis les sabots dondaine, pris la cisaille et attaqué la taille des longues branches de l’arbre rouge. J’adore couper, tailler, cisailler et même ramasser les branches. Ensuite un tour complet, plus état des lieux que promenade d’agrément, constat : Y a du boulot ! Bientôt la taille des rosiers, l’arrivée du printemps est inéluctable, tant mieux car je trouve que l’hiver même doux a assez duré.
Posté par porte ouverte à 08:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 février 2016

Elle bricole des mots.

Le mot n’existait pas, il manquait à Eugénie pour expliquer ce qui occupait Henri quand il n’était pas sur son vélo, maintenant le mot existe : Bricolation, pas plus compliqué que ça pour expliquer que son frère bricole, crée et installe des objets de décoration qui en plus sont utiles. J’envie déjà celle qui le prendra dans sa vie, il sait tout faire, pas besoin de lui demander, il anticipe, une pépite cet enfant et plus besoin de cuvette pour être à la bonne hauteur. Je vous rassure il a quand même des défauts. Un vrai... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
24 février 2016

Oui finalement comme tout le monde je suis sensible au temps, celui qui passe ça je le savais celui qu’il fait je pensais ne pas en subir les hauts et les bas. Donc hier le soleil brillait il chauffait même un peu et j’ai ressenti comme un frémissement de renaissance, le jardin m’attirait, les outils m’invitaient à les prendre, les bourgeons (trop nombreux) se gonflaient d’importance et moi je sentais bien que la forme perdue depuis une semaine ne demandait qu’à revenir, du coup je suis allée trier, ranger, vider le congélo de la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

23 février 2016

Le Goût tu exagères!

Hier je me suis trempée les pieds pour te satisfaire, tu voulais une photo des violettes, je l'ai faite et mise aussitôt sur mon blog du jour. Même pas un merci non mais j'y crois pas! Par contre moi je te remercie pour me fournir ces quelques lignes matinales, certes un peu courtes mais je ferai mieux peut-être demain.  
Posté par porte ouverte à 07:25 - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 février 2016

Liste.

  ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
21 février 2016

Hier soir, l’oeil torve et le nez genre patate dégoulinante je regardais vaguement des infos. Dans les caves de Roquefort une journaliste posait à un jeune chef pas encore étoilé natif de la région la question hyper originale : Que ressentez-vous en pénétrant ici ? Beaucoup d’émotions, répond-il. Je ne vois pas où se situe l’émotion au milieu de roqueforts mais c’est bien connu j’ai un cœur de pierre. Le sujet suivant, sans transition comme ils disent, le centenaire de la bataille de Verdun en entendant les chiffres des... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 février 2016

Zut!

C'est un manque total d'originalité mais je le dis haut et fort, je déteste être enrhumée, d'ailleurs qui aime ça? Depuis hier j'éternue à faire trembler les murs de la maison, je bois des litres de thé au citron j'ai la tête comme un melon. Même pas envie de me plonger dans un livre c'est dire si je vais mal.  
Posté par porte ouverte à 08:07 - Commentaires [16] - Permalien [#]