09 juin 2016

Sécateur.

Avec mon cher sécateur rouillé et bras et jambes dans le même état j'ai taillé un peu 2 rosiers pendant que les experts visitaient les dépendances avec Maky, la liste de ses machines noyées dans l'atelier lui ont fait le même effet qu'à moi pour mes livres, tissus et fils. Un gros coup au moral. Le jardin est une vraie désolation je sais bien que tout reprendra des couleurs mais pour le moment c'est gris sale.
Posté par porte ouverte à 08:29 - Commentaires [13] - Permalien [#]