19 juin 2016

Repères perdus.

Fu et Eugénie, presque guérie, sont parties hier matin et bien arrivées,  avec seulement 25 mn de retard ce qui est presque normal pour un TGV. Le temps était trop moche pour jouer les jardinières, en attendant que Maky revienne de la gare de Lyon je me suis échouée sur la canapé devant Les Héritiers, excellente série danoise, vive le replay, j'avais 2 épisodes à rattraper. Ce matin il fait gris, frisquet, le village devenu fantôme peine à se réveiller et moi j'ai l'impression d'avoir perdu tous mes repères toute occupée... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:39 - Commentaires [13] - Permalien [#]

18 juin 2016

Un peu de soleil, un peu de pluie.

Une lessive séchée dehors, 3 grands tapis secs enfin rentrés, le jardin retrouve un peu un aspect presque agréable, une armoire vidée qui se déglingue un peu plus tous les jours, finalement une journée productive. Fu et Eugénie repartent ce matin, cet intermède malgré les circonstances aura été bien agréable. Et moi aujourd'hui je vais prendre cisailles et sécateur pour enlever les roses fanées et tailler très court  romarin et sauge. Dire que juin est le moment où le jardin est le plus beau!
Posté par porte ouverte à 07:53 - Commentaires [12] - Permalien [#]
17 juin 2016

Si on était en juin...

    Nous ferions entrer le soleil dans la maison toutes portes et fenêtres ouvertes, mes lessives ne pendraient pas lamentablement sur le fil, l'humidité ambiante ne monterait pas jusqu'au second étage, portes et fenêtres ouvriraient et fermeraient normalement,  nous pourrions mettre des chaussures sèches, Eugénie n'aurait peut-être pas une belle grosse angine et notre moral serait au beau fixe. Mais nous sommes en automne, hier il a plu toute la journée et j'en ai plus qu'assez! Avant d'être terrassée par la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:04 - Commentaires [20] - Permalien [#]
16 juin 2016

Avant après

  Sauge et romarin avant. Sauge après. Romarin après.       Remplir les bennes semble être mon unique occupation, hier avec l’aide précieuse de nos Amisdetoujours une grosse bibliothèque a rejoint sa dernière demeure, éclatée, démantibulée et gorgée d’eau. J’ai fait le tri des livres les yeux fermés et le cœur serré évaluant au poids si je les gardais ou pas, l’eau est un fléau pour le papier. Tous mes livres d’art sont partis cotoyer dans la benne les meubles et objets de toute une vie des sinistrés de la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [17] - Permalien [#]
15 juin 2016

Ce matin il pleut!

Hier les tapis étaient secs, quand la pluie est arrivée nous avons mis une grande bâche pour les protéger en espérant qu'elle était bien étanche... Encore une journée qui nous a laissé épuisés mais contents. Eugénie a bien aidé, elle a adoré balancer sur le trottoir ce qui ne pouvait être récupéré. Les Amis de toujours arrivent tout à l'heure avec une quiche.
Posté par porte ouverte à 08:32 - Commentaires [14] - Permalien [#]
14 juin 2016

Cécile, Christophe, Flo, Jean-Pierre et moi.

    10 bras, autant de jambes et surtout le " Si vous avez besoin de moi n'hésitez pas" d'Eugénie . Le soir nous étions éreintés. Nous n'avons pas hésité à la laisser devant la télé dont elle a fait un usage immodéré. Trop de saleté et de choses lourdes et encombrantes pour elle. Ce matin les tapis donnent au jardin un petit air de mosquée, la pluie n'a pas cessé et s'ils n'ont pas séché ils sont au moins rincé et le seront toute la journée.
Posté par porte ouverte à 08:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]

12 juin 2016

Marée noire.

    Une femme de la municipalité est passée vers 10 h nous dire qu’une équipe de bénévole du 94 allait arriver pour déblayer, sortir les meubles, nettoyer. Ma foi toute aide est bienvenue. Et soudain surgit dans la maison une dizaine grands gaillards armés jusqu’aux dents de raclettes, balais, serpillière et vêtus de sacs poubelles Dans la pénombre de cette matinée automnale (il pleut beaucoup) je ne vois que du noir- noir comme dirait Muriel Robin et sourires étincelants. La black team est pressée d’en découdre,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:33 - Commentaires [23] - Permalien [#]
11 juin 2016

Dans une autre vie.

Avant j'avais boucher, boulanger, libraire, bibliothèque, magasin d'informatique, poste à moins de 5 mn de la maison. Maintenant je dois faire 15 km pour avoir de la viande digne de ce nom, la bibliothèque n'ouvrira que dans plusieurs mois et les autres commerces également. Bien sûr j'ai  conscience qu'il y a des situations pires que la mienne mais quand même en ce moment rien n'est simple et pour couronner le tout cette nuit il a plu et il pleuvra toute la journée.
Posté par porte ouverte à 08:26 - Commentaires [13] - Permalien [#]
10 juin 2016

Impatiente Eugénie.

    Toute excitée à l’idée de venir et de nous montrer la surprise préparée par sa classe pour les sinistrés que nous sommes. Elle a dit à Fu « Vous pourrez compter sur mon aide »   J’ai déjà eu l’occasion de constater qu’en effet elle pouvait être très efficace. Hier le jardin ressemblait à un vide-grenier, meubles, vêtements, machines, tapis, chaussures encore et toujours se sont prélassés au soleil, pas nous. Une bonne nouvelle j’ai moins de chaussures orphelines qu’au début. Maky passe son temps... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:51 - Commentaires [15] - Permalien [#]
09 juin 2016

Sécateur.

Avec mon cher sécateur rouillé et bras et jambes dans le même état j'ai taillé un peu 2 rosiers pendant que les experts visitaient les dépendances avec Maky, la liste de ses machines noyées dans l'atelier lui ont fait le même effet qu'à moi pour mes livres, tissus et fils. Un gros coup au moral. Le jardin est une vraie désolation je sais bien que tout reprendra des couleurs mais pour le moment c'est gris sale.
Posté par porte ouverte à 08:29 - Commentaires [13] - Permalien [#]