octobre2016

Lire deux livres en même temps ne me gène pas du tout et dans le cas présent peu de chance de se mélanger les pinceaux.

Le livre commence avec Bazille qui descend du train à Gien et poursuit sa route à pieds en traversant le Gâtinais.

Peut-être est-il passé devant chez moi, ce qui est peu probable pour Aristote et Alexandre.