epicerie

Bonbons, caramels pas esquimeaux.

Ai-je eu raison de prendre cette photo, les souvenirs sucrés se bousculent, roudoudous, réglisse poisseuse, boite de coco en métal  à mettre dans la bouche , bonbons collants, caramels, sucettes dont le papier reste collé autour du baton, pastilles de menthe, nous étions 5 à envahir l'épicerie de la mère...

Zut j'ai oublié son nom, le grelot de la porte la faisait se précipiter derrière le comptoir, pas assez vite quand même pour nous empêcher de cacher notre larcin au fond des poches. Nous étions les petits-enfants des notables du village, visages angéliques, accent pointu, parigots tête de veau.

Nous déposions malgré tout quelques piécettes extraites du fond de nos poches dans sa main sale et ridée, nous n'étions pas de vrais voleurs et filions derrière le cimetière nous gaver jusqu'à l'écoeurement.

Demain les engins destructeurs seront sur place, tout le quartier sera rasé, un centre commercial surgira en quelques mois, oui j'ai bien fait de prendre la photo.