06 décembre 2016

Déstabilisée, dépossédée, flouée.

Un peu tout ça à la fois pour 3 fois rien finalement. Hier matin l'heureuse surprise de voir le peintre et sa bonne humeur arriver, comme tous les peintres il sifflote en travaillant ou parle tout seul. Et puis comme une impression bizarre s'installe et oui pour une fois, la première en 45 ans ce n'est pas moi qui vais jouer du pinceau, du rouleau. pas moi qui vais mélanger, doser, foncer, éclaircir,  m'en mettre jusque dans les cheveux, j'adore peindre. oui très bizarre cette sensation de n'être pas maître des choses.
Posté par porte ouverte à 07:27 - Commentaires [8] - Permalien [#]