Hier en regardant le documentaire sur Bardot je suis frappée comme depuis quelques temps de l’effet qu’a sur moi le côté « âge certain » qui me fait parfois douter de certaines dates.

En voyant les Vadim, Samy Frey, Bécaud, Distel et bien d’autres si jeunes, si beaux, si vivants je pense aussitôt « mais non pas possible ça ne fait pas si longtemps ».

Ben si ma vieille me dis-je en haussant les épaules, genre « fataliste désabusée » ils étaient jeunes comme toi, certains ne sont plus là, d’autres ne se ressemblent plus, la vie quoi.

Juste une chose, jeunes et beaux certes mais la maturité de la quarantaine leur à donné un petit quelque chose en plus.