15 décembre 2016

J'avance, j'avance.

Les chambres sont prêtes, les cadeaux emballés, le garage rangé, la peinture presque terminée et surtout j'ai commencé à rassembler les tableaux qui seront posés sur les murs tout neufs, tout beaux, j'en trépigne de bonheur.
Posté par porte ouverte à 08:14 - Commentaires [7] - Permalien [#]

14 décembre 2016

J -10

 Chaque passage du pinceau ou du rouleau sur les murs me rapproche de la fin du statut social qui est le mien depuis le 2 novembre : Serveuse de cafés, comme  le chantait Piaf "moi j'essuie les verres au fond du café". D'accord d'accord ma vie est moins glauque que celle de la serveuse de la chanson mais j'ai envie d'autre chose. J'espère bien changer de job dès samedi et mettre la casquette déco, parce que mine de rien ça urge! Surtout pour notre moral à tous les 2.
Posté par porte ouverte à 06:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
12 décembre 2016

Après le secret du mari...

Livre parfait pour un dimanche  brouillard, pas vu le soleil de la journée. Je ne sais pas où l'auteur m'emmène mais c'est bien vu et je ris souvent,  je sens bien pourtant que tout ça va mal finir mais l'humour fait passer sur les pires horreurs parfois.    
Posté par porte ouverte à 06:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Sapin fait

 Avec Victor au téléphone: Mab je te donne ma liste avant la fin du week-end, compte sur moi. Henri par sms à mon "as-tu une liste d'idées cadeaux?" "Toujours pas"* Arthur au téléphone : Mab peut-être une eau de toilette.  Là je prévois bien des ennuis, avec l'odorat hyper développé qu'il dans 6 mois il cherchera encore la flagrance qui ceci qui cela et puis finalement non c'est trop, pas assez... Bon j'ai fait le sapin, la déco de la cheminée, ciré 3 fois les escaliers sans résultat, conséquence des inondations,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:14 - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 décembre 2016

Stupéfaite et atterrée.

En voyant s’afficher la date je frôle le malaise, bon du calme, pas d'affolement,il reste encore une semaine de peinture, ce qui me laisse après une semaine pour tout remettre en état, traquer la poussière , en espérant qu’il n’y ait pas un dernier ponçage, faire le sapin, quelques courses quand même, 2 repas pour 12 demande un minimum d’organisation, essayer les rallonges qui ont nagé pendant 6 jours. Cool mab t’inquiète ça va l’faire comme on dit ! Sans parler des garçons dont j'attends toujours la liste de leurs envies. Si... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:05 - Commentaires [11] - Permalien [#]
08 décembre 2016

Parents indignes.

Hier pour oublier la poussière, de plus en plus envahissante, je me suis mise à vouloir mettre la main sur un document familial bien précis. A t-il fini noyé en juin ou subi mon irrépressible besoin de ranger-trier-jeter après le décès de Sister? Je ne sais pas pas mais ça m'occupe bien en attendant. J'ai quand même trouvé quelque chose d'assez stupéfiant, au 16 ème siècle des parents ont osé appeler une fille "Perfide". Heureusement ce n'est pas une tradition familiale réservée aux aînées, sinon j'y aurais eu droit!
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Les ouvriers et moi.

Hier matin sous la douche j'ai bien failli me faire surprendre par l'électricien, il aurait été bien plus gêné que moi.  
Posté par porte ouverte à 08:34 - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 décembre 2016

Déstabilisée, dépossédée, flouée.

Un peu tout ça à la fois pour 3 fois rien finalement. Hier matin l'heureuse surprise de voir le peintre et sa bonne humeur arriver, comme tous les peintres il sifflote en travaillant ou parle tout seul. Et puis comme une impression bizarre s'installe et oui pour une fois, la première en 45 ans ce n'est pas moi qui vais jouer du pinceau, du rouleau. pas moi qui vais mélanger, doser, foncer, éclaircir,  m'en mettre jusque dans les cheveux, j'adore peindre. oui très bizarre cette sensation de n'être pas maître des choses.
Posté par porte ouverte à 07:27 - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Le jeu de lakévio

La voix. N° 5 les livres sont interdits, vous devez vous concentrer sur l'arrivée du Grand Maître. N°5 O BE ISSEZ et n'oubliez pas que vous n'étes qu'un numéro, un numéro, un numéro...  
Posté par porte ouverte à 07:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 décembre 2016

Génévolution.

Ma broderie évolutive avance bien(, il me manque encore quelques dates de naissance (Fu envoie-moi Bruno et Olivier stp) Ceci ne sera pas un arbre généalogique juste les noms et dates de naissance de ceux que les petits ont  bien connus. J'ai opté pour ne pas mettre les dates de décès. Quelques petits dessins illustreront un trait de caractère de chacun. Je suis certaine qu'Henri et ou Eugénie continueront à écrire les petits mots de vie de la famille.  
Posté par porte ouverte à 09:07 - Commentaires [8] - Permalien [#]