14 février 2014

Ave Caesar

  Ou comment scotcher une Eugénie qui pensait m’en mettre plein la vue. Tu sais quoi Mab en l’an…là un brouillage dans la réception téléphonique m’empêche d’entendre la date, Jules César a envahi la Gaule, elle tien un scoop la petite elle en est sûre et certaine mais la méchante grand-mère est là pour lui couper ses effets ou l’impressionner, au choix. La maison d’en face la nôtre est bâtie sur les fondations du silo à blé de César quand il est venu envahir-coloniser le Gâtinais. Eugénie n’en revient pas et tout d’un coup je... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:20 - Commentaires [11] - Permalien [#]

13 février 2014

De l’utilité du garde-champêtre.

Depuis 3 jours le village est plongé dans le noir, black-out dès que la nuit tombe et pas assez de commerces ouverts pour donner un peu d’éclairage. J’avoue que c’est un peu angoissant. Si la mairie a laissé un message d'explication sur le panneau d’affichage de la place je ne l’ai pas vu, pour cela faudrait-il encore que j’ai à faire sur la place. Ma boulangère est en vacances, j’ai du pain au congélateur, pas besoin de viande tous les jours, donc pas de visite au boucher depuis samedi, la maison de la presse à un je ne sais quoi... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:58 - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 février 2014

Piègée.

D’abord en début de soirée par Napoléon, avec lui j’ai l’habitude, à 13 ans je collectionnais les livres qui vantaient les mérites de mon grand-homme et les bustes à son image, j’ai toujours aimé les chefs de guerre en fait, Jeanne d’Arc, Gengis Khan, Cochise ou Géronimo . Ensuite par Infrarouge pour arriver finalement à une heure tardive pour moi sur la une où Kevin Bacon se faisait malmener. Dès les premières images j’ai suivi Following avec grand intérêt, 2 épisodes haletants sans m’endormir une seconde et ce matin stupéfaction à... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:16 - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 février 2014

Mais tu m’ fais quoi là ?

      Habituellement j’ai un mari plutôt appétissant dont on s’accorde à dire qu’il ne fait pas son âge. Douché, rasé, parfumé, habillé, chaussé il peut facilement en remontrer à des jeunes avachis toute la journée devant un écran. En résumé Maky ne fait pas son âge du tout. Ne faisait pas serait plus juste, mais depuis 10 jours je ne sais pas ce qui lui passe par la tête, il ne se rase plus et envisage la barbe fleurie style gros baroudeur. Alors pour le coup c’est carrément 80 ans qu’il fait, à mon avis, qui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:06 - Commentaires [23] - Permalien [#]
10 février 2014

Pluskami dans ses murs…

    Dans ses meubles entouré de toute sa famille et d’amis faisait sa pendaison de crémaillère, réussie à tous points de vue et la petite touche de gelée de Sauterne sur le foie gras, un délice. Arthur était de la fête, content de revoir tout ceux que l’on retrouve chaque année pour la journée au camping de ma filleule. Si les petits, enfin les petits…Victor, Henri et Eugénie savaient qu’il y a eu toute la journée bonbons à volonté pour les enfants ils penseraient « Oh la chance » Pas étonnant que... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:28 - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 février 2014

Rien n’est simple…

     Surtout pas l’acquisition de quelques produits de base,  du thé, du gel douche et du déodorant. On ne pourra pas lui reprocher d’acheter les yeux fermés, tout y passe, la composition, les mensonges des publicités, il n’y croit pas à l’effet énergisant du gel douche mais il compare quand même avec l’effet dynamisant, le design du truc, à bille ou à pschitt, le prix, la marque et pour finir la question que je redoute le plus qui peut tout remettre à plat : «  Et toi Mab tu prendrais lequel ?»... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:27 - Commentaires [10] - Permalien [#]

08 février 2014

Brocolis, concombre, douceurs etc.

Il n’a pas émis de désirs particuliers mais je sais ce qui lui fera plaisir. Comme moi il adore les brocolis, poivrons, tomates, tous les légumes du soleil. Le concombre il en mange comme d’autres du chocolat, par gourmandise et les douceurs, pour un budget de lycéen qui fait l’apprentissage du vivre seul c’est hors de prix. Alors il trouvera tout ce qu’il aime dans le frigo et les placards. Pas de désirs particuliers mais besoin d’une bonne coupe de cheveux, ça tombe bien Maky et moi aussi, la coiffeuse viendra donc pour nous 3.
Posté par porte ouverte à 07:14 - Commentaires [14] - Permalien [#]
07 février 2014

Vendredi venteux, samedi heureux.

Dicton à ma façon qui ne veut rien dire sauf que ça souffle fort, très fort mais pas comme les alarmistes de la météo le laissaient présager, tant mieux ! J’attends que le jour se lève pour aller au jardin faire l’état des lieux. Peut-être aurais-je la bonne surprise de ne pas voir ni entendre le chat rouquin en mal de présence féminine. Venu du voisinage il s’installe sur le mur, miaule désespérément et parfois se castagne avec un autre célibataire. Pas facile la vie de chat en février, quant à moi j’ai intérêt à bien fermer... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:10 - Commentaires [14] - Permalien [#]
06 février 2014

Un très joli livre.

    Avec l’évocation de la tartine de pain beurré saupoudrée de sucre fin et les jours fastes de chocolat râpé, des roudoudous, de la semaine de Lisette, du voyage de spoutnik, la politique, Salut les copains, la fin de la guerre d’Algérie la nostalgie plane sur chaque page. Un livre de la collection Nous les enfants de… Une jolie idée pour ne rien oublier ou presque rien. Enfance, adolescence, le mot fin s’inscrit au seuil de nos 18 ans.
Posté par porte ouverte à 07:34 - Commentaires [16] - Permalien [#]
05 février 2014

Petit dîner.

   Hier soir nous étions 7 autour de la table, les grands dîners de 10 personnes ou plus, pour moi c’est fini, trop fatigant, trop de casse tête pour les repas, trop de rallonges à mettre, bref trop de tout. En petit comité, les conversations sont bien plus agréables, tout le monde participe, d’accord ou pas sur certains sujets sensibles les décibels demeurent à un niveau supportable. La blanquette  était bonne, il n’en reste pas beaucoup, juste de quoi faire un doggy-bag qu’Arthur pourra emmener à Lisieux quand il... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:16 - Commentaires [11] - Permalien [#]