05 novembre 2013

J’ai raison et ça fait du bien.

    Depuis quelques semaines je cherche un carnet ou cahier sans succés, je suis certaine de l’avoir lu, certaine de l’avoir eu entre les mains et certaine de ce qu’il contient. Je suis sûre aussi à 99% de la provenance de ce cahier. Hier j’ai laissé tomber les recherches, c’est épuisant et j’avais d’autres choses à pister. J’avais en tête 4 billets écrits en 2007 que je voulais relire car je savais y trouver des choses en rapport avec le fameux carnet. Après une matinée passée dans word à relire certains billets... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:25 - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 novembre 2013

Un beau soleil…

    Pas très chaud  mais le ciel sans nuage me donne envie d’un tour  de jardin. Le vent de ces derniers jours a déplumé cerisier et érable, les feuilles mortes se ramassent à la pelle chez Prévert mais chez nous c’est au rateau et pénible. Les rosiers ont quelques difficultés  canaliser leur énergie, les roses sont nombreuses encore et les boutons aussi. Si le temps le permet cette semaine je voudrais déplacer les asters. Devant la terrasse de la piscine une acanthe s’étale sur plus d’un mètre, les... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:44 - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 novembre 2013

J’ai enfin compris !

    A chaque séjour des enfants au moment de distribuer le linge propre à mettre dans les sacs je me retouve avec un nombre tel de chaussettes orphelines que j’ai le sentiment d’être la dernière des grands-mère dans la catégorie « je m’occupe bien des enfants et je ne perds jamais une chaussette » Cette fois-ci j’ai eu comme une illumination, j’ai compris que ce n’était pas moi qui perdait les chaussettes mais qu’elles arrivaient en vacances directement dans cette état, dépareillées ou seules. J’ai compris... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:07 - Commentaires [17] - Permalien [#]
02 novembre 2013

Beaux gosses partis.

    La ligne 14 était vide, tant mieux pour Henri qui a pu poser son sac qui lui cisaillait les épaules, oui c’est lourd les outils. A St Lazare nous avons retrouvé Christine, de justesse, elle apportait à Victor un jean acheté sur le boncoin. Pour une fois le train des enfants était annoncé sur le quai avec 20 bonnes minutes d’avance, ils ont eu le temps de m’embrasser et de chercher leurs places réservées. 1, 2, 3,4, ils sont tous montés, je jette un œil par terre, rien n' à été oublié, je peux partir tranquille. ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:23 - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 novembre 2013

Maky et les garçons.

                                                                                Les infos c'est super intéressant... Ils sont revenus de la Somme... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:45 - Commentaires [17] - Permalien [#]
31 octobre 2013

Froid, eux jamais !

  Comme tous les matins en me levant j’ai fait la tournée des dormeurs. Honneur à la plus jeune, je ramasse une jambe qui traine hors du lit, j’enlève le cadre à photo de sa maman qui lui rentre dans l’oreille et surtout je lui remets sa couette. Ensuite je passe chez les garçons. Champ de bataille pour Henri qui dort la tête aux pieds, la couette complètement de travers. Tout dans son attitude indique qu’il est prêt à se lever que dis-je à bondir. Coup d’œil à droite, ce n’est pas parce que je ne vois rien qu’Arthur n’est... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:34 - Commentaires [12] - Permalien [#]

30 octobre 2013

Chaussons aux pieds et conduite accompagnée…

Mon cœur de grand-mère est comblé, Henri et Eugénie acceptent de garder leurs chaussons neufs aux pieds, presque toujours… Victor a trouvé son jeans, Arthur son pantalon prune, Eugénie ses bottes. Ouf, la tournée des magasins est finie pour cette fois. Encore un coup de vieux hier, c’est Arthur qui conduisait. Cet après-midi les 2 grands iront au cinéma, Henri me traînera chez intersport pour une raquette de ping-pong dont il a grand besoin paraît-il !
Posté par porte ouverte à 08:02 - Commentaires [13] - Permalien [#]
29 octobre 2013

La guerre n’est pas seulement un jeu vidéo

    Tout est prêt.  Le texte détaillé envoyé par un ami pasteur à ses parents qui raconte comment Robby est tombé le 12 avril 1918 à Hangard. Il avait 24 ans. Jeudi Maky emmène les garçons au cimetière militaire de Montdidier dans la Somme. Ils visiteront aussi le petit cimetière allemand qui se trouve à côté. Un arbre généalogique raccourci leur montrera que l’oncle de leur arrière grand-père n’est finalement pas si éloigné d’eux, malgré les siècles qui les séparent.  Le cours d’histoire au programme en... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
28 octobre 2013

Les 2 pieds sur terre.

  Bien ancré dans la réalité, Henri trace sa voie, pas de place aux rêves, ce qu’il veut il l’aura c’est sûr. Compagnon du devoir, charpentier, parce qu’il aime construire et travailler le bois. Chez lui dans une grange il aménagé son atelier, ses outils sont bien rangés, dans une autre partie de la même grange il a fait une résidence secondaire pour Eugénie, un lit, une table, des tableaux aux murs, rebouchés pour certains avec du torchis, une table avec nappe, tout est de sa fabrication. Tout ça à un petit côté Petite... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:43 - Commentaires [15] - Permalien [#]
27 octobre 2013

Bien arrivés.

    Quand je les vois descendre du train je suis toujours un peu surprise de notre chance. Des ados de 17, 14 et 12 ans qui ont encore envie de venir chez nous je trouve ça bien agréable. Dans la voiture les chamailleries habituelles, sur les 4, 3 sont taquins dans l’âme. Ce sont eux qui abordent en premier les notes obtenues durant ce premier mi-trimestre, Arthur joue le prof en tentant d’expliquer à Henri qu’une bonne orthographe est primordiale. Henri s’en moque un peu il est le chouchou de la prof de français. ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [14] - Permalien [#]