07 septembre 2016

A quand le cyclone ?

    Après les inondations me voici touchée, de loin, par les incendies dans les Corbières. Tuchan village natal de maman et berceau de sa famille paternelle vient de subir un feu qui a ravagé la garrigue, les vignes, le Mont Tauch et par là même les quelques ares que nous y avions. Mon grand-père les gardait pour la chasse. En 2007 lors d’un pèlerinage que nous avions fait à Tuchan, muni des documents des terrains nous sommes allés voir le notaire pour au moins savoir où ils se situaient. Oh la la que demandions... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:14 - Commentaires [9] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Dernière livraison.

                                                                                          ... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:25 - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 septembre 2016

En eaux troubles.

Sans doute parce qu'elle n'a pas trouvé assez d'eau dans le Loing, la carpe est morte, immortalisée par Maky, une pièce à convictions de plus à verser au dossier"Inondations et conséquences". Il ne pleut toujours pas!
Posté par porte ouverte à 08:05 - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 septembre 2016

Rien de bien palpitant.

Les enfants du village ont fait leur rentrée...dans des algécos. J'espère que ce provisoire ne durera pas trop longtemps. La poste est toujours fermée, jusqu'en décembre parait-il. Un seul commerce est revenu dans ses murs, le 1er septembre, l'auto école. Toujours la galère pour les courses mais on se fait à tout. Pour finir sur une note optimiste, nous bénéficions d'une météo formidable idéale pour parfaire le boulot des appareils à sécher. Par contre s'il pouvait pleuvoir la nuit le jardin serait content et moi avec.
Posté par porte ouverte à 07:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 septembre 2016

La bonne surprise.

Un petit tour à la fnac et la vie se teinte en rose. Toute la rentrée littéraire s'expose mais je ne vois que lui, Mankell et son ultime livre. J'ai plus qu'adoré Les chaussures italiennes il en sera de même  j'en suis certaine pour Les Bottes suédoises. Mais pas tout de suite, pour l'instant je n'arrive pas à me concentrer plus  de 45mn sur un livre.
Posté par porte ouverte à 07:44 - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 septembre 2016

Rien ne va plus ici!

L'autre jour je ne pouvais pas lire mes commentaires, le lendemain certain de mes mes fidèles lecteurs-trices ne pouvaient pas laisser une trace de leur passage chez moi et hier c'était moi qui n'arrivais pas à commenter. C'est agaçant!
Posté par porte ouverte à 08:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]

31 août 2016

Récapitulatif.

En août les 4 sont venus, bien agréable d’avoir à nouveau la maison pleine de rires, cris et  de « Maaaaaaaaaaab c’est Henri qui m’embête ». Ils ont bien travaillé aussi. En août j’en ai fini avec les cartons, ouf. En août Maky a continué les démarches en tous genres, rien n’est simple mais tout suit son cours normalement en attendant la seconde visite des experts le 12 septembre. En août il a fait chaud, parfois très chaud, parfait pour sécher les murs moins bien pour le jardin qui par endroits prend un air... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 août 2016

Bientôt la rentrée

Septembre 1946 j'ai 2 ans, prête pour l'école. Je vais hurler de désespoir ou  de colère toute la matinée mais à 2h j'étais pressée de repartir en classe.  
Posté par porte ouverte à 08:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 août 2016

Varier les plaisirs.

Des agrafes résistantes le matin, des herbes inesthétiques bien enracinées l’après-midi arrachées avec jubilation et la journée comme toutes les précédentes a filé comme l’éclair de l’orage qu’il n’a pas fait. Aujourd'hui faudrait qu'il pleuve et pas 3 gouttes comme hier matin. Inspection de la terrasse ce matin, l'euphorbe me donne bien des satisfactions, les belles de nuits clandestines aussi, leur place est sous le sapin mais il y en a toujours quelques unes qui arrivent à cet endroit.  
Posté par porte ouverte à 08:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 août 2016

Un mari attentionné.

Hier soir je lui demande de me préparer les outils nécessaires à l'arrachage des agrafes. Ce matin le couvert du petit déjeuner était mis, pince et tournevis retravaillé par l'homme pour me faciliter la tache. J'explique: Au rez de chaussée les murs étaient presque tous tendus de tissus, que j'ai arraché car même si ça ne se voyait pas trop avoir baigné 5 jours dans une eau pas très claire, pas bon pour la santé. Donc le tissus s'arrache assez facilement mais les milliers d'aggrafes restent dans le plâtre...
Posté par porte ouverte à 07:28 - Commentaires [14] - Permalien [#]