07 mai 2017

Sur un malentendu...

Invitée par Amiedetoujours à une surprise-party comme on disait en 1962 j'y rencontre un garçon, il vient d'avoir 18 ans, le permis et très fier de sa  1ère voiture propose de me ramener chez mes parents. J'accepte d'autant plus volontiers qu'il me fait miroiter une "petite 2 portes". Pas l'ombre d'un doute pour moi elle ne peut être que rouge et décapotable. Une simca 5 déja une "antiquité" à l'époque Sur la photo je trouve à Maky le plus grand des 2 un petit air à la Delon.
Posté par porte ouverte à 07:07 - Commentaires [18] - Permalien [#]

05 mai 2017

Pareil.

Hier je regardais les photos"jardin 2016" j'étais curieuse de voir si les rosiers en étaient au même point. Presque au jour près d'ailleurs. De mai 2016 je me suis retrouvée à juin 2016 et j'avoue que c'est toujours la même stupéfaction devant les photos du désastre et pourtant nous étions aux premières loges pour voir l'eau monter.
Posté par porte ouverte à 06:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 mai 2017

Les 400.

  En 1627 400 Islandais, hommes, femmes, enfants sont victimes de pirates venus d'un lointain pays chaud... Basé sur des faits réels ce roman me fait voyager et je me dis que pour les 400 emmenés de force à Alger et Istambul le changement de climat a été radical.  
Posté par porte ouverte à 07:26 - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 mai 2017

Intempéries.

Crèpes à la neige, pizzas à la grèle sur fond de tonnerre tel était le menu chez Fu hier.
Posté par porte ouverte à 08:09 - Commentaires [12] - Permalien [#]
02 mai 2017

2 mai paraît-il.

Sur mon calendrier nous sommes bien en mai mais quand je regarde par la fenêtre c'est  novembre et sa grisaille. La pluie n'est pas loin de s'abattre sur les roses, le lilas rouille déjà et ce n'est pas encore aujourd'hui que je me vautrerai à midi verre de blanc à la main dans la chaise longue. Bon d'accord la terre a besoin d'eau je l'ai constaté hier en désherbant mais quand même c'est moche un temps pareil et un peu de soleil ce serait bon pour le moral.
Posté par porte ouverte à 07:43 - Commentaires [17] - Permalien [#]
01 mai 2017

Celle qui voulait attendre que John Lennon revienne...

Mais vous tous amis blogueurs,  connus ou inconnus m'avez mis une telle pression que je me sens une dette envers vous. Je reviens donc  pour vous remercier de vos nombreux commentaires, pour un peu je me sentirais presque indispensable, de votre amicale présence tout au long de ces 11 années et pour débuter une nouvelle saison de la série "Celle qui n'a rien à dire mais le dit quand même"
Posté par porte ouverte à 07:05 - Commentaires [34] - Permalien [#]

24 avril 2017

Lassitude.

11 ans et 24 jours , il est grand temps de fermer ce blog.
Posté par porte ouverte à 06:59 - Commentaires [55] - Permalien [#]
23 avril 2017

Un petit côté Hopper...

Juste pour la photo prise à la fermeture car l'ambiance chez Fu et Gendre est plutôt à la gaité. Depuis quelques semaines ils ont acheté cette crêperie- pizzaria au pied du Ventoux, nous y avons déjeuné, dîné plusieurs fois et ma foi ils s'en sortent bien même très bien.  Eugénie est une bonne cliente pour les glaces. Clientèle de touristes et de passionnés de vélo ils n'auront pas le temps de s'ennuyer cet été. Courage les enfants.
Posté par porte ouverte à 07:35 - Commentaires [9] - Permalien [#]
22 avril 2017

Henri multi cartes.

 Mécanicien auto-moto-vélo, ingénieux bricoleur  tous matériaux avec une nette préférence pour le bois, "homme d'affaires" avisé un brin retors quand il se promène dans les déchetteries en jouant à qui cherche trouve et une fois le truc improbable trouvé il le vend sur internet. A ces  réelles aptitudes vient s'ajouter celle de coiffeur, je l'ai vu jeudi matin couper les cheveux d'un copain à la tondeuse et ma foi le résultat était parfait. Après tout il venait de tondre l'herbe alors pourquoi pas la tête du... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:29 - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 avril 2017

A fond de trains.

Mercredi matin avec Eugénie transilien, rer jusqu'à Marne la vallée et tgv à 12h23 pour Avignon. Ma compagne de voyage est bien patiente car si le voyage en lui_même est rapide les attentes en gares diverses pour changer de moyen de transport sont  parfois un peu longues. Le mistral souffle tellement que je suis heureuse d'être lestée par mon sac de voyage. Jeudi matin pas de vent, au soleil jusqu'à 14h et en route pour le chemin à l'envers sauf que Maky m'attendra à Marne la Vallée. Magnifique rosier chez Fu mis en valeur... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:10 - Commentaires [13] - Permalien [#]