29 janvier 2016

Et encore un !

Les petits bonheurs journaliers auraient-ils trouvé le chemin de la maison ? Hier Arthur nous annonce son passage au retour de Rome, je trépigne d’impatience en attendant demain. Juste le temps qu’il raconte son séjour, que l’on profite de sa présence et il repartira le lendemain matin pour reprendre les cours. Et ce n’est pas tout… Il y a aussi les jours qui rallongent, il y a eu Cromwell hier soir, je suis toujours autant fascinée par la splendeur des costumes et la sobriété des acteurs.      
Posté par porte ouverte à 06:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

28 janvier 2016

La petite fille et le vieux monsieur.

   Rassurez-vous rien de scabreux, juste les bonheurs du jour prodigués par Eugénie et Jean d’Ormesson, le même soir. Coup de fil de la Nine, enjouée, la voix claire et bien bavarde, tout y est passé, l’emploi du temps complet de sa journée d’école, la fâcherie avec les 4 meilleures copines, la chanson sur les pauvres bâtisseurs de cathédrales, c’est lourd les pierres, le pantalon qui lui va très bien, l’Ours qu’elle regardera quand elle viendra, Henri qui est casse pieds, Arthur qui est à Rome et pour pimenter tout ça... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Le jeu de Lakévio 2

    Vite, vite nous allons être en retard à l’atelier et le maître sera en rogne. J’espère que le rapin aura fait un bon feu. Aujourd’hui tu te souviens que nous posons nue, nos vêtements auront le temps de sêcher. Ah je déteste quand tous les élèves du maître qui se prennent pour de grands peintres viennent tourner autour de nous soi-disant pour étudier de plus prés la couleur de notre peau, il y a toujours une main qui s’égare. Allez courage dans quelques heures nous aurons retrouvé notre mansarde et pourrons faire... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [12] - Permalien [#]
26 janvier 2016

Comme une douceur printanière.

... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:34 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
25 janvier 2016

Brûlant, pas tiède surtout pas !

C’est la température idéale pour moi de mes petits bonheurs du matin, nul besoin de me creuser la tête   ils se présentent en ordre dès que je mets le pied par terre. Le thé matinal doit être brûlant juste à la limite du supportable, tiède serait une offense personnelle que je vivrais très mal. Thé qui sera suivi 1 heure après d’une petite, toute petite tasse de café, brûlantissime aussi. Il y a ainsi quelques petites choses dans ma vie qui ne souffrent aucune tiédeur. Thé et café à la bonne température, dégustés en... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]
24 janvier 2016

Bien tentée mais j'hésite encore.

Ce n’est pas parce qu’une tristesse plus ou moins latente traîne un peu chez moi que les petits bonheurs en sont absents. Ils ont même un goût très prononcés. Alors pourquoi ne pas les partager ces bonbons de la vie quotidienne. Pourquoi ne pas prendre le train en marche.
Posté par porte ouverte à 07:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]

23 janvier 2016

C’était hier.

   Ce matin il fait trop nuit encore pour que se laisse deviner la couleur du ciel. Embrasement trop éphémère hier matin qui a le pouvoir de vous réconcilier avec la vie, effet passager mais toujours enthousiasmant. De la fenêtre de la cuisine j’ai une vue imprenable sur le lever du soleil. Par contre je regrette de n’avoir aucune vue sur le coucher du même soleil, je me console en me disant chanceuse, c’est un phénomène que j’ai pu admirer pendant toute mon enfance, adolescence et jusqu’à 25 ans
Posté par porte ouverte à 07:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 janvier 2016

Encore !

Hier soir une fois de plus j’ai fait confiance à la BBC et à Arte. Wolf hall relate l'ascension de Thomas Cromwell, coups bas, trahisons, meurtres certes mais surtout décors splendides, costumes époustouflants, l’esthétisme est partout, scènes d’intérieur filmées à la bougie et l’esprit Caravage présent dans chaque prise de vue, j’en redemande d’autant plus qu’Henri VIII est interprété par Damian Lewis que j’aime beaucoup depuis Homeland.   Maman qui aurait eu 93 aujourd’hui aurait adoré et Sister l’aurait sans doute regardé... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:37 - Commentaires [11] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Une fois de trop.

De nouveau mon portable fait des siennes, même chose que la dernière fois, tic tac saugrenu au moment de cliquer sur "arrêter", page bleue fluo qui s'affiche avec rien que des trucs écrits que je ne comprends pas et écran noir. Faudra pas cette fois que son toubib me le rende certes avec écran et clavier tout propres mais sans avoir trouvé le pourquoi du comment. J'ai le PC toujours fidèle en remplacement mais au bout de 10 mn j'ai la tête farcie du ronron.
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 janvier 2016

Janvier meurtrier.

En remontant les jours j’ai essayé de dénombrer les morts de janvier, la plupart, pas tous, avait largement dépassé les 80 ans, d’autres souffraient de ce que l’on appelle pudiquement et hypocritement une longue maladie. Hier la journée a commencé avec Michel Tournier et s’est terminée avec Ettore Scola, sans doute se sont-ils retrouvés Hôtel California. Wikipedia tient à jour le détail de cette hécatombe. Et me vient aussitôt à l’esprit l’inévitable « on est peu de chose tout de même »
Posté par porte ouverte à 07:55 - Commentaires [19] - Permalien [#]