10 novembre 2015

Rien de mieux...

Qu’un cambriolage bien orchestré pour anesthésier le chagrin et occuper le temps pendant des heures, si tant est que du temps nous en ayons à revendre, jours trop courts et nuits trop longues. Donc en revenant des pompes funèbres hier matin nous avons constaté que Sister avait été cambriolée. Très contrariant mais rien de grave. Les « déménageurs » ont enlevé un coffre fort d’au moins 200 kilos, il contenait des archives familiales, des films en super 8 et des souvenirs sans valeurs marchandes mais très importants pour... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:21 - Commentaires [21] - Permalien [#]

09 novembre 2015

Et maintenant…

  Ma vie sans elle, Sister n’est pas partie non elle est morte subitement  hier matin en toute discrétion sans vouloir déranger quiconque comme à son habitude. Même en l’écrivant j’ai du mal à y croire. Nous avons vécu la journée d’hier complètement abasourdis en décalage total avec le  réel et malgré tout en plein dedans car en plus du chagrin à gérer au mieux les formalités ne souffrent aucun retard. Et maintenant elle laisse auprès de la famille et ses amis un vide immense.
Posté par porte ouverte à 07:49 - Commentaires [45] - Permalien [#]
08 novembre 2015

Est-ce bien nécessaire…

   Tout cet étalage de banalités, de propos insipides et que sais-je encore. Je ne suis pas obligée chaque matin ou presque d’écrire pour ne rien dire ou si peu, la force de l’habitude du rendez-vous matinal et quotidien sans doute. Et puis quand je serai encore plus vieille que maintenant je pourrai lire que le samedi 7 novembre il faisait une température estivale, certes fort agréable mais un peu fatigante pour l’organisme, j’ai les jambes en plomb.
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]
07 novembre 2015

Vive la télé!

Quel bonheur hier soir de revoir quelques moments d'Apostrophe. Des invités qui manient le respect de l'autre et la courtoisie même en se disant parfois des horreurs. Un Bernard Pivot qui ne se prend pas pour une star ça change de ce que l'on voit maintenant. Et surtout, surtout on pouvait tout dire, le politiquement correct n'était pas roi. Oui vive la télé d'avant!
Posté par porte ouverte à 09:32 - Commentaires [9] - Permalien [#]
06 novembre 2015

Trop naïve.

J’ai bien cru un moment que tous les problèmes du monde étaient enfin réglés, plus de famine, plus de chômage, plus de terrorisme, plus de guerres absurdes, plus de pollution, plus de catastrophes naturelles, et enfin des politiques compétents, la vie rêvée en somme. Pourquoi ces espoirs vite déçus ? Bien simple, quand du matin 6h au soir 20h il n’est question en radio, télé, journaux, réseaux sociaux, que des indélicatesses de 2 footeux outrageusement payés il est facile de penser que tout va bien dans le meilleur des mondes.
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [13] - Permalien [#]
05 novembre 2015

Les lunettes et moi…

   Ce n’est pas le grand amour, elles me sont nécessaires, je les ai toujours autour du cou pour ne pas avoir à les chercher mais je néglige beaucoup leur propreté. Voilà 5 ou 6 jours que j’étais gênée par les verres presque opaques et surtout par une tache indéfinissable sur le verre gauche, pour lire ou regarder un écran ce n’était pas facile du tout. Mais tout arrive il y a moins de 5 mn j’ai passé les lunettes sous l’eau chaude, frottée avec le produit vaisselle, sêchée au chiffon magique et testé.  Super,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:07 - Commentaires [16] - Permalien [#]

04 novembre 2015

C’est une page qui se tourne…

    En décembre 1969 maman et Sister ouvrent un magasin d’antiquités et cadeaux neufs dans le village. Très vite ce petit endroit devient  le dernier salon où l’on cause, confidences, petits potins, les femmes viennent y déposer parfois aussi leur mal être, une tasse de thé remet du baume au cœur et comme maman et Sister sont de redoutables vendeuses rares sont celles qui sont reparties sans rien. Très vite les clientes sont devenues des amies, la confiance s’est installée d’elle-même, c’est l’époque où les... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:05 - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 novembre 2015

Rien à signaler ou presque.

Quelques rangements, des nouvelles des petits, Eugénie à fond dans une période fille, Victor en galère avec la SNCF, travaux sur la ligne jusqu’au 11 décembre, tension oculaire normale pour FU après son coup de laser, tant mieux elle fera l’autre œil dans quelques temps. Les feuilles mortes se ramassent au râteau, plus pratique que la pelle n’en déplaise à Prévert, il reste encore quelques jours à l’arbre rouge pour  se déplumer et ce sera fini pour cette année.
Posté par porte ouverte à 08:04 - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 novembre 2015

L’été en novembre.

   A la fin des années 70 nous habitions en Algérie, la journée d’hier m’a fait penser par sa luminosité et température à l’automne là-bas qui n’en est pas vraiment un, les saisons n’y sont pas autant marquées qu’au-dessus de la Loire. Le vendredi qui est notre dimanche nous allions pique-niquer sur la plage de Boumerdès, la mer était un peu froide mais pas question de ne pas se baigner, enfin moi surtout. Oui la journée d’hier avec ses 24° fut bien agréable pour terminer le travail au jardin.
Posté par porte ouverte à 07:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]
01 novembre 2015

Une bonne équipe.

Je coupe, il taille, nous ramassons ou bien je taille il coupe et il ramasse. Le potager est de nouveau envahi, il va falloir brûler et faire ainsi de la place pour mes prochaines tailles. Donner de l’air, de l’espace, restructurer certains coins du jardin colonisés par le chèvrefeuille, supprimer, ajouter, faire des listes, commander les rosiers, acheter du terreau, de la terre de bruyère, rayer la liste, la recommencer, admirer les  teintes fauves dorées des feuilles le matin et les chercher l’après-midi, plus une seule sur... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]