24 mars 2017

Hirondelles pour ma collection.

Hier voulant que le temps s'accélère juste un peu je scrutais le ciel à la recherche de l'hirondelle éclaireuse, celle qui arrive tout début avril et repart quelques jours après chercher ses copines. Je scrutais en vain d'ailleurs sans me douter que le soir Cerisette brodeuse émérite allait m'offrir le fruit de son travail, un joli coussin avec mes chères hirondelles finement brodées. Merci, merci j'adore!
Posté par porte ouverte à 07:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]

22 mars 2017

Mauvaise surprise ce matin.

6h30 il fait grand jour, ça c'est chouette. 6h31 il fait grand jour, le ciel est bien dégagé mais les toits sont blancs, une petite gelée, pas si petite d'ailleurs, recouvre les toits de son blanc manteau comme dirait un poète en mal d'inspiration. 6h32 je m'inquiète pour les tulipes qui depuis hier s'épanouissent sous les premiers rayons du soleil, entre 2 averses bien sûr. 6h34 j'éteins la radio, je veux déjeuner en paix.
Posté par porte ouverte à 07:06 - Commentaires [14] - Permalien [#]
20 mars 2017

Le jeu de lakévio

  En attendant Godot qui bien sûr ne viendra pas elle s'arrache les petites peaux autour des ongles jusqu'à ce que ça saigne, jouissance à son comble.
Posté par porte ouverte à 07:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]
18 mars 2017

Il me fera la journée.

Je n'aurai aucun mal à retenir tous les nom, les protagonistes sont au nombre de 2. 140 pages saluées par la critique comme un véritable joyau ou une version féministe de Cendrillon à l'époque de Downton Abbey. Commencé hier soir je me le garde pour mon tea time, ça s'impose.
Posté par porte ouverte à 07:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 mars 2017

Souvenirs qui grincent.

Dans un demi sommeil fort agréable j'ai d'abord entendu le grincement familier, puis senti  dans mes jambes le balancement  du portail, ensuite j'ai vu papa qui sans doute me disait d'arrêter mais pas question de cesser en plein élan. Adieu l'enfance, le passage du camion poubelle  a vite mis un terme à mon vagabondage matinal.
Posté par porte ouverte à 07:44 - Commentaires [11] - Permalien [#]
15 mars 2017

Couper, tailler, tondre.

Maky a fait la première tonte dimanche, la mousse est envahissante mais elle donne la sensation de marcher sur un coussin d'air. Hier c'était la journée tronçonneuse, 2 lilas n'ont pas survécu à l'hiver ou au trop d'eau, d'accord ils n'étaient plus très jeunes mais quand même. Pendant que Maky tronçonnait je me bagarrais avec des orties, j'ai gagné! Il devrait encore faire une belle journée, idéale pour sortir les vases d'Anduze et réfléchir aux futures plantations.
Posté par porte ouverte à 07:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 mars 2017

Boire ou conduire.

Entendu dimanche soir aux infos "La voiture en état d'ébriété..." 
Posté par porte ouverte à 07:09 - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 mars 2017

Le jeu de Lakévio

Etourderie! 2  ! Mais elle me gâte trop, voyons un peu ce qu'elle m'offre pour mes 40 ans, Chouette une ceinture, les miennes sont trop petites celle-ci sera parfaite. Vite, vite ouvrons le second sac, encore une ceinture, bien plus petite... La garce elle a un amant!  
Posté par porte ouverte à 07:51 - Commentaires [10] - Permalien [#]
11 mars 2017

Violettes...

Pas si timides ni modestes qu'on le prétend, cette année elle envahissent le jardin tant et si bien qu'il faut se montrer vigilant pour ne pas les écraser, hier j'ai slalomé entre les plaques violettes pour arriver armée du sécateur et des cisailles près des rosiers, le lavatère arbustif (masculin féminin? je ne sais jamais) qui n'a pas du tout aimé la baignade forcée de juin à eu droit aussi à mes grandes et petites lames, ça fait un bien fou, à moi et aux végétaux, enfin j'espère. Et si j'en crois la météo et ce que je vois par la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:35 - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 mars 2017

Photos 2015.

  Hier il faisait doux et soleil j'ai sorti toutes mes lames et au boulot! Pour que les anabelles deviennent ainsi au printemps il faut une coupe sévère à l'automne ou au printemps, j'ai donc pris un de mes outils préféré et j'ai coupé de bon coeur.  Même punition pour le vénérable rosier de la terrasse, sans aucun état d'âme j'ai taillé les minuscules pousses, promesses de roses, j'ai coupé avec jubilation les bois morts, le tout en trépignant moralement pour que mai arrive vite  et sans la crainte des saints de... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:50 - Commentaires [8] - Permalien [#]