07 août 2015

Impair et manque !

      Dans les numéros gagnants nous avons déjà le 1, dans la journée nous aurons les 2 et 4 et il nous manquera pour avoir la série complète,  le n°3. Maky va chercher ce matin à Marne la Vallée Victor et Eugénie… Henri chéri comme nous nous y attendions tous a choisi les copains, vélo, le foot, ce que je comprends très bien mais il va nous manquer le bougre. C’est encore le seul qui accepte qu’on lui prenne le visage à pleine mains pour l’embrasser et même plusieurs fois dans la journée. Enfin tant pis... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:04 - Commentaires [15] - Permalien [#]

06 août 2015

Faire lever un jeune à 6h45 demande une énergie incroyable.

Bon d’accord prendre des rendez-vous chez le dentiste pour Arthur tous les 2 jours à 8h ce n’était pas très cool mais ça lui apprendra peut-être que le  brossage des dents n’est pas inutile. Hier il s’inquiétait : Et si j’ai mal, si l’anesthésie m’empêche de conduire, tu pourrais m’emmener s’il te plait. J’ai eu beau lui expliquer qu’une dévitalisation n’était pas si terrible, qu’il pourrait aller travailler après je suis quand même réquisitionnée pour l’accompagner. Je ne manque pas de lui rappeler que c’est de sa faute... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 août 2015

Cadet Roussel a 3 maisons…*

    Nos cousins aussi, c’est en quittant la maison normande, en s’arrêtant à l’appartement parisien pour rejoindre le pied à terre d’Avignon qu’ils ont fait étape à la maison hier soir. Rien d’étonnant à ce que ma cousine ne sache pas très bien de temps en temps où elle habite, elle cherche toujours quelque chose. Il faut avoir une âme de nomade pour vivre ainsi, aimer bouger, faire et défaire des valises. Un mode de vie qui ne me conviendrait pas, toujours ailleurs et jamais vraiment là par contre j’apprécie la belle... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:50 - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 août 2015

Marche à l’ombre !

 Faut-il encore trouver de l’ombre, 36° dehors, 27° dans la maison volets clos, fenêtres fermées et pourtant je ne me plains pas les murs en pierre de 1887  sont épais et font le maximum pour nous protéger mais à l’impossible nul n’est tenu. A 17 heure bravant le sirocco nous avons pris le thé sur terrasse en écoutant le récit détaillé d’Arthur et de son périple norvégien, glacier, neige, pluie, Munch et son cri revenu de Paris in extremis,  le Kontiki, un air frais venu d’ailleurs bien agréable. En voyant ce qu’il... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:59 - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 août 2015

Bonne surprise.

De Norvège où il a eu très froid, donc pas de moustiques, en passant par la Dordogne pour fêter la fin du camp et retrouver frères, sœur et parents durant quelques heures Arthur est arrivé plus tôt que prévu bien en forme, ravi de son séjour culturel, sportif et neigeux en Norvège où il n’a pas eu trop faim contrairement à son séjour en Autriche il y a quelques années et de plus il a apprécié la nourriture locale. Dire qu’il s’est précipité sur fb en arrivant serait mentir il a patienté jusqu’après le repas et m’a promis-juré droit... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 août 2015

Dans l’ombre de Jane Austen.

J’avais lu Meurtre à Pemberley dans lequel la reine du polar anglais faisait revivre avec talent Darcy, les Bennet et bien d’autres protagonistes des romans de Jane Austen. Et sans que notre cousine de Cambridge, chargée pourtant de nous prévenir de la sortie des série de la BBC nous en informe, voilà qu’hier je trouve cette pépite « Death comes to Pemberley » En 3 épisodes de 60 mn le charme austenien opère toujours, décors, dialogues, costumes, tout contribue à nous faire passer un délicieux moment, à l’heure du thé of... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:26 - Commentaires [8] - Permalien [#]

01 août 2015

Non je ne le dis pas…

... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 05:48 - Commentaires [11] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Pleine de vide.

Le frigo est vide, à peine s’il reste quelques yaourts, je dois impérativement lui redonner un meilleur aspect avant l’arrivée d’Arthur dimanche. La corbeille de repassage est vide aussi, la pile des petits raccommodages s’est elle, enrichie d’un cardigan et d’un polo, pas d’urgence. La corbeille de linge à laver est pleine autant dire que celle du repassage va se remplir très vite. J'ai des corbeilles communiquantes. Les plates-bandes sous mes doigts destructeurs se vident de mauvaises herbes et côté appréciable de la sécheresse,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:50 - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 juillet 2015

Paris, Texas.

J’ai plus l’habitude de me plaindre des programmes surtout en période estivale mais le film d’hier soir offert par Arte même déjà vu, revu je comptais bien me planter devant pour la 3 ième fois. J’adore Wim Wenders, son univers m'enchante, j’aime beaucoup Sam Shepard en tant qu’écrivain et acteur, la distribution est selon moi parfaite et les paysages du désert  me comblent alors hier soir j’ai marché dans le désert au rythme de la bande son lancinante, j’ai eu la part d’émotion nécessaire à mon cœur de pierre* et j’ai passé une... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 juillet 2015

Et l’été dans tout ça ?

    Après plusieurs semaines de grosse chaleur, cloîtrés dans la maison tous volets fermés, après des nuits qui n’apportaient aucune sensation de fraîcheur j’ai le sentiment de ne pas avoir eu d’été et voilà que ce matin à 6 h pluie, vent, nuages me donnent l’impression d’avoir sauté à pieds joints dans une flaque d’automne. J’ai beau me répéter « encore tout le mois d’août, l’été n’est pas fini et septembre octobre sont souvent magnifiques » j’ai comme un manque de juillet.
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [9] - Permalien [#]