18 janvier 2015

Plus vite encore…

  Qu’en 2014, le temps qui passe augmente sa vitesse de croisière, déjà le 18 ! J’ai l’impression ce matin que la température est en accord avec la date du jour. Je fais donc mon programme pour la matinée : Filer dès 9h (plus tôt serait idiot, les marchands sont au café-p’tit blanc sec), choisir en vitesse brocoli, chou-fleur, radis noir, endives et clémentines, bien fermes et sans pépin et vite reprendre le chemin de la maison en me félicitant d’avoir pris la viande hier, il y a la queue chez le boucher tous les... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:49 - Commentaires [9] - Permalien [#]

17 janvier 2015

Dans mon domaine à moi, rien qu’à moi.

    Dans ce petit espace entourée de placards j’oublie tout, le temps qui passe, la vie bien ou mal faite, les soucis ceux qui s’oublient vite et ceux qui restent accrochés à nos basques, les agaceries, l’heure tout simplement. Placard aux tissus, bibliothèque de mes ouvrages préférés, placard aux peintures pour l'artiste que j'aurais voulu être. Vue sur le jardin pendant que le fer va et vient et bien d'autres petits coins et recoins que le peu de recul m'emêche de photographier Ma lingerie, parfois Eugénie... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:21 - Commentaires [19] - Permalien [#]
16 janvier 2015

Dans sa tanière à lui…

    Je n’ai pas le droit de ranger, trier, jeter. Il slalome entre les câbles et prises pour passer l’aspirateur. Il entasse à l’horizontale tout ce qui est en attente. Dans sa tanière à lui on trouve tout et même ce que l’on ne cherche pas il l’a. C’est une des raisons pour laquelle Arhur aime ce bureau, il aura le même plus tard.
Posté par porte ouverte à 07:56 - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 janvier 2015

A la recherche du chausson perdu.

    Perdu, lancé, jeté, caché, oublié, tout est possible dans ce domaine. Par contre hautement improbable pour Eugénie et Henri qui ont décidé dés leur plus jeune âge que ce n’était pas un accessoire pour eux, leur devise «  jamais en chaussons, toujours en chaussettes et encore mieux pieds nus » Par contre les 2 grands sont bien plus raisonnables depuis toujours ils trouvent confortable de délasser leurs pieds fatigués par une journée active ou tout simplement de les mettre au chaud. Avec mon mauvais esprit... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:23 - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 janvier 2015

Pour bien commencer la journée.

Indispensable le thé à bonne température, brûlant mais « ingurgitable » pain grillé, presque trop mais pas tout à fait. Radio en sourdine, entendre mais pas se gâcher le moment avec le monde en marche. Ce rituel mené à bien sans anicroche la journée qui commence sera très bonne, bonne ou passable selon les attaques extérieures mais au moins elle aura bien commencé et par les temps actuels c’est déjà énorme.
Posté par porte ouverte à 07:36 - Commentaires [13] - Permalien [#]
13 janvier 2015

Quelle impatience, 7h 15 et pas la moindre lueur dans le ciel !

Le matin je trépigne, le jour traîne à se lever, il fait la grasse matinée alors que moi j’attends les premières lueurs du jour. Le soir c’est à peine si le coucher de sa majesté le Jour est plus tardive qu’en automne, sans doute parce que le ciel est gris du matin au soir. Oui je m’impatiente. Hier un grand tour de jardin réconfortant, tout est là et bien là, tulipes,narcisses, pivoines, crocus... C'est chouette, bien qu’il ne faille pas trop s’en réjouir bêtement, je pourrais me réveiller un matin encerclée par la neige et vous... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:46 - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 janvier 2015

Tendance agoraphobe

De tout cœur avec le rassemblement place de la république c’est devant la télé que j’ai accompagné la foule un moment. Partagé entre la solidarité envers les courageux, un livre excellent à finir et regarder les 2 épisodes de Downton Abbey devant lesquels j’avais dormi la veille c’est sans aucune mauvaise conscience que j’ai mené à bien ces trois tâches : défiler par la pensée, presque finir le livre et me mettre à jour dans Downton. Epuisante journée…
Posté par porte ouverte à 08:04 - Commentaires [15] - Permalien [#]
11 janvier 2015

Diversion.

.     Je sentais qu’il fallait que je pense à autre chose, le monde dans lequel nous vivons n’est pas que barbare. En regardant mes hirondelles je me suis souvenue que pour ses 7 ans en 1974 Fu  avait reçu de Renaud son grand-père un joli livre qu’elle avait beaucoup aimé. Vite je monte dans la chambre d’Eugénie, écarte quelques livres et j’ai en mains Le prince heureux avec sa si jolie couverture qui sera parfaite en fond de rayonnage.
Posté par porte ouverte à 07:53 - Commentaires [12] - Permalien [#]
10 janvier 2015

Prise d’otages chez les playmobils.

  Pas plus tard qu’hier Amiedetoujours me demandait si je n’avais pas une ou deux anecdotes sur la vie passionnante d’Henri et Eugénie. Jusqu’à 17h je n’avais rien mais quand Fu a téléphoné pour que nous échangions nos impressions sur les évènements terribles des derniers jours elle en a profité pour m’informer en direct que les otages avaient été libérés par …des chiens dans le monde imaginaire d’Eugénie qui avait installé ses playmobils selon leur affectation, les gentils, les méchants, les policiers et les chiens par qui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:02 - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 janvier 2015

Les beaux gosses

Novembre 1977   Nous sommes en Algérie depuis 3 mois, on sonne à la grille, j’enferme le chien Yago et vais ouvrir. Un choc, j’ai devant moi Antony Perkins en chair et en os, il doit avoir l’habitude de faire cet effet tétanisant sur les femmes car aussitôt il se présente «  Bonjour, je suis le prêtre de Bordj et Kiffan et viens vous prévenir que je quitte la paroisse » Mince, pas de chance pour l’église je n’irai pas à la messe, je le fais rentrer quand même histoire d’être polie et de profiter du jeune homme avec... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [18] - Permalien [#]