11 mars 2015

2003, 2005, 2006, 2009…

Aujourd’hui papa aurait 94 ans, dans 1 mois ça fera 6 ans que maman est partie le rejoindre. Le 1er juin il y aura 8 ans qu’Archipapy est allé bricoler ailleurs, fin octobre nous fêterons les 9 ans d’Eugénie et en même temps le départ de Grand-oncle vers d’autres bords de rivière, attention les poissons ! Parfois les souvenirs sont encombrants. Sur la photo du premier anniversaire d'Arthur les 5 absents sont  encore là.
Posté par porte ouverte à 08:05 - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 mars 2015

*¨^+-****

Posté par porte ouverte à 05:30 - Commentaires [19] - Permalien [#]
09 mars 2015

Etoilé.

Le dîner hier soir, le mari de Cerisette peut s’inscrire à top chef. Animées les conversations, les inévitables prochaines élections entre autres. Tardif le retour à la maison. Oui je peux faire encore plus court.
Posté par porte ouverte à 08:16 - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 mars 2015

Les journées de la femme.

Fontainebleau met les femmes à "l'honneur" pendant le week-end, l'intention est louable, commerciale et parfois le résultat surprenant. Après une expo, un jeu de piste artistique dans les rues et commerces du centre ville nous nous sommes retrouvés face à de curieux personnages .
Posté par porte ouverte à 07:57 - Commentaires [10] - Permalien [#]
07 mars 2015

Hier matin, ce matin…

Rien ne m’agace plus que de vouloir publier mes petits bouts de ressentis et d’en être empêchée par l’équipe en maintenance de canalblog. La maintenance à bon dos, c’est l’heure du café et l’équipe elle s’en moque complètement que je ne puisse pas démarrer la journée, sans cliquer sur publier et entamer la tournée des popotes. Bon pas très grave tout ça, le soleil brille, les toits sont blancs mais la météo nous promet un confortable 17° cet après-midi, à vérifier. Et si je me mettais en maintenance un beau matin?
Posté par porte ouverte à 08:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 mars 2015

Vagabondage du matin devant un bol de thé

Juste avant les infos de 7 h la radio  passe  une des dernières chansons de Paul mc Cartney, la voix n’a pas changé depuis …beaucoup trop d’années et le plaisir d’écouter toujours là. Dans ma tête ça travaille dur pour en machouillant la tartine en arriver à David Bowie is, l’expo qui débute à la Philarmonie de Paris. J’aime tout chez Bowie, ses excès, ses outrances, ses délires, ses chansons, ses métamorphoses, sa voix, l'acteur, tout quoi.
Posté par porte ouverte à 08:51 - Commentaires [12] - Permalien [#]

05 mars 2015

T’es qui toi pour me donner des ordres ?

Attendez, patientez, n’éteignez pas votre ordinateur, redémarrez, fermez toutes vos applications, de nouvelles mises à jours s'installent, cliquez, branchez la batterie, fermez, arrêtez, et pis c’est tout ! Toute la journée j’obéis, souvent bêtement j’en suis sûre, toute la journée je plie devant tant d’autorité mais parfois la révolte gronde en moi et si je ne veux pas attendre et encore moins patienter et si redémarrer la bête ne me tente pas du tout et si je n’ai pas envie de recharger l’ordi et si  et si  ben si je... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 mars 2015

Il pleut.

Le ciel pleure.  Désignée d’office pour écrire un petit quelque chose sur Sophie  je me demande si je vais arriver à le lire ce matin.   Il pleut. Le ciel pleure.
Posté par porte ouverte à 06:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 mars 2015

L’Europe occupe- toi de tes fesses…

N’as-tu pas des sujets de préoccupations bien plus importants à gérer que de te mêler de gifles et fessées. Je ne parle évidemment pas de maltraitance de celle qui joue à cache-cache avec les services sociaux, de celle qui laisse des traces bleues mais que personne ne remarque. La maltraitance physique et morale est à punir, vraiment punir mais de grâce ne la confondons pas avec une tape sur les fesses qui bien souvent fait plus de bien à celui qui la donne que du mal à celui qui la reçoit.
Posté par porte ouverte à 08:23 - Commentaires [12] - Permalien [#]
02 mars 2015

Surtout ne pas se plaindre…

 Même si de bon matin un geste malheureux renverse le bol de thé bouillant sur mes cuisses, juste un bon gros juron qui m’échappe. RE LA TI VI SER est le maître mot de ces jours-ci, il y a pire. Profiter du moindre moment aux allures de perfection. Je ne suis pas stupide au point de dire que la vie est belle mais au moins elle est. Si le cœur vous en dit…Jeanmi blogueur et père éploré est là...
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [12] - Permalien [#]