19 février 2015

Heureux tout simplement.

    J’attendais avec impatience le compte-rendu de leur journée au ski, réunis tous les 6. Le sms disait tout simplement « génialissime », les photos confirmaient  à voir leur visage radieux. Au téléphone, Henri le porte parole, exultait de bonheur, il avait descendu toutes les pistes avec Arthur, le bonheur à l’état pur en quelque sorte. Eugénie s’est fait des amis précieux en la personne des pompiers-moniteurs. Fille-unique a mitraillé sa marmaille tout en profitant d’un bon 18°. Les enfants sont... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:27 - Commentaires [18] - Permalien [#]

18 février 2015

Comme un frémissement.

Je sais bien qu’il serait prématuré de parler déjà du printemps, je sais très bien que le froid, l’humidité, le brouillard, le vent seront  notre quotidien pendant encore quelques semaines, je suis bien consciente que l’hiver est là, bien là mais quand je vois comme ce matin qu’à 7h15 le ciel s’éclaircit je le prends comme une promesse de printemps. Bon d’accord ce n’est pas encore demain que vais chausser les sabots de jardin et m’éplucher de mes couches de gilets mais après-demain peut-être ou bien un peu plus tard, mais... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:36 - Commentaires [9] - Permalien [#]
17 février 2015

La voiture c’est idéal.

  Pas mieux que de s’enfermer pour une heure dans une voiture et de rouler tranquillement vers le centre commercial, non pas mieux pour discuter de la vie, des Beattles, de la fac et des quelques jours où il retrouvera sa vie de famille… Inutile de dire qu’au rayon sport d’hiver du magasin de sport il n’y avait pratiquement plus rien, heureusement Arthur n’a pas été difficile pour les gants et les chaussures parce que pour le choix on pouvait repasser ! Un petit goûter et retour à la maison. Dimanche j’avais fait cuire,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 février 2015

Brouillard ce matin

    Mais jour de fête cet après-midi. Arthur arrive  de Caen, courte étape avant de repartir demain matin prendre le TGV pour Avignon où l’attendent père, mère, frères et sœur. J’imagine l’impatience d’Henri à lui faire une démonstration de descente à skis. Quelques jours de vacances pour oublier la fac, les repas à préparer, les cours, les courses à faire, quelques jours pour redevenir un enfant. 
Posté par porte ouverte à 08:31 - Commentaires [13] - Permalien [#]
15 février 2015

J’aime cet auteur, j’aime ce livre.

    Une écriture pour celui-ci un peu spéciale, comme détachée. Pas un nom encore moins un prénom, sauf Simone de Beauvoir et Dostoievski, pas un lieu nommé, sauf Copenhague, elle n’emploie jamais les possessifs, son fils est le garçon, sa mère la femme, son père l’homme, même chose pour la génération suivante, je dois rester vigilante pour ne pas confondre les personnages. Pas facile la vie des femmes en Norvège dans les années 60-70. Rien à voir avec le romanesque flamboyant du Livre de Dina et de sa suite mais tout... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:56 - Commentaires [10] - Permalien [#]
14 février 2015

Oh !

Vu hier la bande annonce de l’expo « Sade. Attaquer le soleil » ça grouille, se trémousse, se tortille, ça mord, ça crie, ça griffe, ça passe à la télé sur la chaîne du savoir et de la connaissance… Plusieurs siècles de protestantisme familial ont laissé dans mes gènes une certaine propension à être mal à l’aise devant certaines images, elles ne me choquent pas forcément en tant que telles mais plutôt parce qu’elles peuvent heurter d’autres sensibilités. J’espère que la vidéo ne s’affichera pas partout comme celle de... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:31 - Commentaires [17] - Permalien [#]

13 février 2015

Vue d’avion.

Etrange sensation que celle qu’il m’arrive parfois de ressentir entre veille et sommeil. Ce matin bien au chaud sous la couette je me suis tout d’un coup sentie hors de mon corps, je survolais les lieux de mon enfance, le potager principalement, ça allait trop vite pour que je puisse détailler mes souvenirs, le bassin, le carré des fleurs, les tomates en été, les châssis, les haricots verts et petits pois, une corvée la cueillette ! J’ai tout vu sauf ce que je cherchais, y avait-il un verger ? La logique voudrait que oui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 février 2015

Oiseaux du ciel et chats du jardin.

    Nourris, que dis-je suralimentés par Maky les oiseaux dont l’exigence ne faiblit jamais quant aux horaires de remplissage des mangeoires et qualité des produits se sont trouvés fort dépourvus quand les graines de tournesol ont été remplacées par du blé. Ils ont boudé, piaillé, manifesté, Maky a cédé et ramené 30 kilos de graines de tournesol à mélanger avec le blé. Les chats du jardin qui viennent du voisinage : tigré roux, gris façon chartreux, tigré chat de gouttière, noir à  longs poils genre angora,... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:16 - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 février 2015

La liste des mousquetaires.

  3 yaourts dans le frigo, 4 endives, un céleri rave pour soigner mes engelures, pas de quoi nourrir un homme nouvellement septuagénaire. Paradoxalement alors que son appétit devrait baisser un peu je trouve que Maky augmente un peu ses rations, moins de petits restes au frigo. Ses analyses ne sont pas mauvaises mais pas bonnes non plus, à l’interro sanguine il est loin du 20/20 d’autant plus qu’un petit nouveau appelé Diabète est apparu sans qu’on l’invite. Qui dit diabète dit vigilance en ce qui concerne le sucre mais... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:02 - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 février 2015

Incroyable !

Lundi matin j’ouvre les yeux et jette un œil au réveil, 7h37, j’ai mal lu ce doit être 1h37 mais la clarté dans le couloir est bien celle du jour naissant. Incroyable j’ai dormi d’une seule traite, une nuit complète, si je me souviens bien je me suis endormie vers minuit et si je compte bien j’ai un crédit de sommeil hallucinant. Aucun réveil, aucune insomnie, ça ne m’est pas arrivée depuis combien de temps, 20 ans au moins, incroyable et bien sûr sans tricher !
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [12] - Permalien [#]