11 janvier 2015

Diversion.

.     Je sentais qu’il fallait que je pense à autre chose, le monde dans lequel nous vivons n’est pas que barbare. En regardant mes hirondelles je me suis souvenue que pour ses 7 ans en 1974 Fu  avait reçu de Renaud son grand-père un joli livre qu’elle avait beaucoup aimé. Vite je monte dans la chambre d’Eugénie, écarte quelques livres et j’ai en mains Le prince heureux avec sa si jolie couverture qui sera parfaite en fond de rayonnage.
Posté par porte ouverte à 07:53 - Commentaires [12] - Permalien [#]

10 janvier 2015

Prise d’otages chez les playmobils.

  Pas plus tard qu’hier Amiedetoujours me demandait si je n’avais pas une ou deux anecdotes sur la vie passionnante d’Henri et Eugénie. Jusqu’à 17h je n’avais rien mais quand Fu a téléphoné pour que nous échangions nos impressions sur les évènements terribles des derniers jours elle en a profité pour m’informer en direct que les otages avaient été libérés par …des chiens dans le monde imaginaire d’Eugénie qui avait installé ses playmobils selon leur affectation, les gentils, les méchants, les policiers et les chiens par qui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 09:02 - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 janvier 2015

Les beaux gosses

Novembre 1977   Nous sommes en Algérie depuis 3 mois, on sonne à la grille, j’enferme le chien Yago et vais ouvrir. Un choc, j’ai devant moi Antony Perkins en chair et en os, il doit avoir l’habitude de faire cet effet tétanisant sur les femmes car aussitôt il se présente «  Bonjour, je suis le prêtre de Bordj et Kiffan et viens vous prévenir que je quitte la paroisse » Mince, pas de chance pour l’église je n’irai pas à la messe, je le fais rentrer quand même histoire d’être polie et de profiter du jeune homme avec... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 06:42 - Commentaires [18] - Permalien [#]
08 janvier 2015

++++++++++++

 
Posté par porte ouverte à 07:20 - Commentaires [14] - Permalien [#]
07 janvier 2015

Patience, patience.

  Chaque année à cette époque le jardin me fait des coups en douce, si par extraordinaire je ne l’arpente pas un jour, il me fait la surprise de sortir les tulipes de terre de 10 bons centimètres et comme chaque année je m’extasie sur la nature qui fait son job sans s’occuper ni de la droite ni de la gauche, c’est ce qui m’enchante dans le jardinage. Je viens de vérifier dans mon cahier de maison-jardin au jour près en 2014 les tulipes faisaient leur apparition. Je sais, je sais l’hiver commence à peine, les beaux jours sont... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:07 - Commentaires [9] - Permalien [#]
06 janvier 2015

Au programme de la journée.

Déshabiller le magasin de Sister de ses habits de Noël et lui mettre à la place des panneaux -30% et plus si affinités pour la période des soldes. Ranger à la cave des jeux de sociétés que les enfants ont en double ou triple, des jeux qu’ils n’utilisent plus, bref faire un tri dans ce que je leur garde pour quand ils seront parents à leur tour. Normalement après ça il me reste une bonne après-midi pour continuer les rangements entrepris hier. Ne pas oublier de dire à Maky qu’il doit poser une glace par conséquent sortir la... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:52 - Commentaires [9] - Permalien [#]

05 janvier 2015

Je souffre…

  Surtout vers 17h30-18h, rien à me mettre sous les yeux, d’habitude j’ai une bonne pile sur la table basse mais cette année j’ai oublié de faire ma provision et quand j’ai voulu réparer cet oubli, la bibliothèque était fermée. A la librairie du village il n’y a qu’un pauvre rayonnage d’un mètre garni de livres pas tentants du tout. En fin d’après-midi j’aime bien me poser ou devant C dans l’air ou avec un livre, selon le sujet de l’émission le livre est gagnant ou pas mais je peux aussi faire les 2 en même temps, lire et... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:29 - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 janvier 2015

La puissance de l’impalpable.

  Un mot, une image, un parfum fugitif, quelques notes de musique, une sensation de déjà vu ou vécu, un rien en somme mais la force évocatrice que ce rien véhicule est phénoménale. Revivre des instants agréables par un parfum ou une musique, retrouver une sensation perdue  par la grâce d’un coucher de soleil ou du bruit de la pluie sur la vitre tout cela est à la portée de tous. Il y a des jours où l’on est plus ou moins sensible à ces visites dans le subconscient, parfois j’aimerais mettre mes petites cellules sur pause…
Posté par porte ouverte à 07:46 - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 janvier 2015

Plus une trace.

Je m’étonne moi-même contrairement aux autres années il ne reste rien qui rappelle Noël hormis quelques étoiles et angelots dorés qui de la nappe sont passés par terre mais l’aspirateur se chargera de les faire disparaitre. En principe j’oublie toujours une grosse boule dorée dans l’escalier, les magnets sur la hotte, cette fois-ci tout a disparu, j’ai récupéré mon espace , je peux faire des essais d’installation de mes cadeaux (un vol d’hirondelles s’est abattu sur moi sous forme de plumier, boite,  coupelles) tous plus beaux... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 janvier 2015

Et oui ça tourne déjà le 2 !

  D’ici peu il fera jour quand je descendrai déjeuner, dans un mois il faudra penser à la taille des rosiers et comme un rien le printemps sera là joyeux ou pluvieux mais il sera là. Je me sens pleine d’ardeur ce matin et vais la mettre à profit en défaisant sapin et décorations, faire un grand coup de ménage et refermer le dossier  « noël 2014-parfait. Réveillon 2014 idem »
Posté par porte ouverte à 07:46 - Commentaires [15] - Permalien [#]