18 novembre 2016

Encore un peu de patience.

Et toute la maison est dans cet état! Hier il ne me restait plus qu'à me réfugier au jardin, une éclaircie et il me m'en faut pas plus pour m'équiper, cisaille, sécateur, en avant pour la taille des derniers arbustes, hum ça fait du bien d'être dehors et de ne plus voir le voile gris opaque qui recouvre tout jusqu'au second.
Posté par porte ouverte à 06:56 - Commentaires [12] - Permalien [#]

17 novembre 2016

Testé.

Au moins 6 mois que l'argenterie dans la vitrine me suppliait de lui donner un coup d'éclat. Pas très motivée pour sortir les chiffons, produit et courage. Puis Fu est venue passer quelques jours, court séjour mais instructif. En me vantant les mérites du bicarbonate et la facilité d'emploi l'envie d'essayer  s'est imposée. J'ai testé, c'est miraculeux.
Posté par porte ouverte à 06:35 - Commentaires [16] - Permalien [#]
16 novembre 2016

Béate d’aise.

   Pour fêter dignement ce grand jour tant attendu, pose du B.A 13, je me suis octroyée ce matin 2 belles tartines de confiture d’abricots faite par Fu. Un délice, tout était parfait, le goût, la couleur, la consistance et les amandes sur le dessus. Je sais bien que dans une heure j’aurai faim mais tant pis demain je reprendrai mes habitudes, fromage avec fromage.
Posté par porte ouverte à 06:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 novembre 2016

Lettre au père noêl.

Cher père noêl Tu sais que je ne suis pas très exigeante et que je ne te demande jamais rien mais cette année si tu pouvais m’éviter les désagréments qui nous sont tombés dessus, genre deuil et inondations je serais la plus heureuse des femmes. Je mettrais mes petits souliers devant la cheminée, tu connais le chemin et il y aura une carotte pour les rennes ainsi qu’un café bien chaud pour toi. Je te remercie par avance, je compte sur toi. Mab
Posté par porte ouverte à 07:49 - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 novembre 2016

Super lune.

Franchement comme si j'avais besoin de ça, avec une pleine lune normale je ne dors déjà pas beaucoup quand ce n'est pas du tout alors je m'interroge sur les effets que la super lune aura sur mon sommeil? Y penser déjà est idiot ça n'empêchera rien et puis peut-être que je dormirai au  moins 5 heures d'affilée...
Posté par porte ouverte à 07:44 - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 novembre 2016

Pour les cousines.

Un aperçu du gâteau, raisonnables comme nous sommes il en reste la moitié pour  le dessert dominical. Excellente soirée,entre papotages, délires (l'âge ne faisant rien à l'affaire) d'ados ayant pour sujet certains acteurs et l'inévitable évocation des générations précédentes avec la Sylve, il faut dire que la matière ne manque pas et que nous adorons ça toutes les deux.
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 novembre 2016

Pas chaud.

Bien blanc partout, sur les toits, l'herbe, les arbres. Rassurez-vous oiseaux en tous genres et chaque année plus exigeants, votre pourvoyeur de graines est allé hier au ravitaillement. Mais avant de s'occuper des oiseaux il faut absolument mettre à l'abri du gel les Anduzes, j'en serai malade si par négligence de ma part ils se cassaient, pas habitués au froid .
Posté par porte ouverte à 08:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Pour le week-end.

Humour british à consommer sans modération ne peut nuire à la santé. Et peut-être même que je vais acheter de la crème anglaise en vrai. Ah non ce serait idiot les cousins de Paris viennent demain avec le dessert qui comme toujours sera sublime.
Posté par porte ouverte à 06:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 novembre 2016

Le bonheur.

Je n'ai jamais été si heureuse d'avoir des gravats partout, du plâtre qui laisse des traces partout. Je ne me pose même pas la question jusqu'à quand. Comme quoi tout est relatif.
Posté par porte ouverte à 06:41 - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 novembre 2016

Viendra, viendra pas ?

Ce matin j’attends l'équipe d' ouvriers qui doit me remettre les murs en état, sais pas pourquoi mais j’ai comme l’impression que ce ne sera pas pour aujourd'hui Après tout je vis comme ça depuis 5 mois. Un peu plus un peu moins. Lundi j’ai rencontré le patron de l’entreprise dans la rue, quand toute excitée je lui ai dit « A mercredi » impatiente comme pour un rendez-vous amoureux il a eu l’air de tomber des nues, si vous entendez parler d’une mort suspecte au village ne cherchez pas ce sera moi l’assassin.
Posté par porte ouverte à 06:22 - Commentaires [14] - Permalien [#]