Faudrait quand même prévoir une petite éclaircie, toute cette eau, ce froid, cette humidité ne me mettent pas du tout mais alors pas du tout en mode « bientôt le printemps ».

En passant la porte de la terrasse je regarde avec nostalgie mêlée d’impatience les sécateurs qui attendent dans le panier.

Si le soir la nuit tombe un peu moins brutalement le matin le jour se tire une flemme aiguë.

Bon d’accord y a pire dans la vie mais quelque fois j’aime bien me plaindre.