D’où me vient cette tardive passion pour le tissu née il y a à peine 15 ans, sans doute de maman qui a toujours eu ses réserves de tissus,  des « à garder ça peut servir » aux «  je n’en ferai rien mais c’est si beau » en passant par «  ça c’est un bout de robe que je portais à telle occasion ».

J’ai moi aussi ma réserve, un grand placard plein de tout et de rien qui me sert à ne pas trop penser aux soucis que tout le monde à plus ou moins.

Lundi dernier, il faisait gris et je décidais d’aller dans le placard ranger un peu.

Mais un peu n’existe pas quand je suis là-dedans, j’oublie tout,  le temps n’existe pas, sauf quand Maky vient me voir :

Ben tu es là ?

Et où veux-tu que je sois ?

Tu n'as pas rendez-vous pour programmer la coloscopie?

 J'avais complètement oublié.

Il était pile l’heure du RV j’ai aussitôt téléphoné au gastro, un autre rendez-vous est prévu, mais ce jour-là j’éviterai le placard aux tissus.