L’homme inquiet a rangé* Les chaussures italiennes* pour l’éternité, 2 romans parmi tant d’autres, mes 2 préférés. Henning Mankel savait si bien nous parler des tourments de l’âme humaine, de l’inéluctable vieillesse, de la difficulté de vivre, du climat déprimant de la Suède aussi dont il s'éloignait souvent pour aller en Afrique.

Que d’interrogations il laisse sans réponse.

* J'aurais voulu annoter chaque page.

*Bouleversant.