23 septembre 2014

La force de l’écrit et du papier.

    Je voulais le faire depuis longtemps, hier je m’y suis mise, trier le grand carton du placard de la chambre et faire des tas pour archiver ce qui me parait important. Les cahiers et bulletins du primaire de Fille-Unique, ses dessins pour la fête des mères, ses lettres … Ex : « Chers parents, je déteste le ski, ne veux plus jamais en faire » et à la ligne suivante « aujourd’hui j’adore le ski, j’ai eu ma première étoile » Elle avait 8 ans, c’était la première fois où elle partait seule. Sa... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:34 - Commentaires [15] - Permalien [#]

22 septembre 2014

un dimanche ordinaire

    Un tour au marché le matin pour les fruits et légumes et constater une fois de plus que les averses prévues ont fait peur aux marchands et clients. Un peu d’air brassé dans la matinée sans beaucoup d’efficacité, préparation du repas dominical sans grande différence avec les autres jours, une pause en regardant un reportage sur les ventes aux enchères et sans savoir pourquoi je passe devant une des fenêtres du salon, le long des trottoirs, moteurs allumés 3 camions de pompier, 4 ou 5 voitures de police, des hommes... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:32 - Commentaires [12] - Permalien [#]
21 septembre 2014

Après Les oreilles de Buster et...

Le peigne de Cléopatre  voici son troisième roman, complètement différent des 2 premiers mais tout aussi intéressant. Une vieille grange dans le Jutland, un carton plein d’une correspondance entre 2 jeunes femmes. Rachel est restée en Suéde, Léa dans l’Armée du salut a sillonné le monde en tentant de soulager la misère humaine. Quand je lis que la jeune salutiste vit dans une case en Afrique je repense aux oncles et tantes de papa, gradés ou simples soldats ils ont parcouru la terre entière, travaillé, soigné, évangélisé pour... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [10] - Permalien [#]
20 septembre 2014

Effarant !

C’est fou comme les jours, semaines, mois et années passent à une vitesse que je qualifierai volontiers de surnaturelle. Pas possible qu’octobre pointe déjà son nez, pas possible que le soir vers 7h30 on allume déjà la lumière, pas possible que le matin le soleil soit aussi paresseux. Non mais j’hallucine, il y a 6 mois je prenais rendez-vous chez l’ophtalmo et sur le calendrier de la cuisine c’est à peine dans une dizaine de jours. Heureusement que mon cahier de « tous les jours » est là pour me baliser les jours qui... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 septembre 2014

Tizi Ouzou c’est tout droit.

 Mais arrêtez-vous avant !   Vu le chargement de la remorque c’est ce que j’ai dit à mes voyageurs hier matin. La belle-mère de Fille-Unique doit être ravie de ne plus avoir ce foutoir dans son garage. Voyage un peu long jusqu’à la maison du Vaucluse mais sans pluie. Partis à 8h ils sont arrivés à 18 h, accueillis par  Victor et Henri qui commençaient à trouver le temps un peu long. Ce matin je suis certaine que les garçons vont monter le trampoline. Et moi m’attaquer au grand ménage que je ne fais pas... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:24 - Commentaires [9] - Permalien [#]
18 septembre 2014

Quand est-ce qu’ils arrivent ?

    J’ai entendu ça toute la journée, répondu « je ne sais pas » une bonne centaine de fois et enfin ils sont arrivés, fatigués mais heureux de retrouver leur fille et Eugénie excitée comme une puce. Visite presque inattendue de Fille-Unique, brève mais bien agréable. De plus je n’ai pas à ramener Eugénie à la gare, ses parents sont arrivés avec une voiture et une remorque, ils pourront même emmener le trampoline qui commençait à m’encombrer.
Posté par porte ouverte à 06:49 - Commentaires [10] - Permalien [#]

17 septembre 2014

Exemplaire grand-père.

Elle chante toute la journée, se déplace d’un étage à l’autre en courant, saute et vire volte comme un cabri en signe d’intense satisfaction, fait les yeux doux à Maky pour lui extorquer la permission de regarder un film le soir avec lui, bien sûr c’est elle qui choisit et comme il n’y a pas grand-chose il a droit à un dessin animé tellement « moyen » qu’Eugénie lui demandait sans arrêt « ça te plait Maky ? Hein ça te plaît ?" Et pendant ce temps je regardais une émission sur l'enfance maltraitée...
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]
16 septembre 2014

Qui c’est qui s’y colle à l’école à la maison?

    C’est Maky ! Bien plus pédagogue et patient que moi. Avec moi elle grogne, se tortille, la tête lui gratte, les cheveux la chatouillent, elle soupire bruyamment, se plaint du crayon, de la gomme. Hier quand j’ai osé lui dire « c’est bizarre Eugénie quand tu regardes la télé tu ne bouges pas d’un cil » J’ai eu droit à un dédaigneux « tu ne comprends rien » Avec moi elle y met une mauvaise volonté  évidente avec lui elle en redemande, alors hein le partage des tâches…
Posté par porte ouverte à 07:22 - Commentaires [13] - Permalien [#]
15 septembre 2014

Cette année en septembre…

Il n’y a pas de tomates à déguster à la croque au sel, pas de raisins à grappiller sur la vigne mais cette année en septembre il y a Eugénie et les pêches de vigne, délicieuses chacune à leur manière. Cette petite escapade  de la demoiselle de presqu’Avignon  est bien agréable pour nous et pour elle l’occasion de passer un moment au poney-club. A cette occasion j’ai bien failli hier provoquer un drame en me trompant d’horaire mais tout s’est bien terminé, tant mieux pour moi car dans le cas contraire les représailles... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:16 - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 septembre 2014

ça promet…

Eugénie au rayon chaussures, concentrée, faisant son choix avec des critères bien à elle « Ah oui je me vois bien avec celles-là » « Euh non j’aime pas, trop bébé, j’ai 8 ans bientôt quand même » « Oui pas mal mais pas cette couleur, pas cette forme, non en fait elles sont moches » tout en croyant m’embobiner pour une paire de chaussons d’hiver « Tu sais il fait tellement froid l’hiver dans le sud » Nous étions parties pour une paire d’espadrilles, introuvables en septembre au nord de la Loire... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]